Cédrik St-Onge
Entrevue Publié le

Portraits de Petite-Vallée 2016 | Cédrik St-Onge

Du 30 juin au 9 juillet 2016, le Festival en chanson de Petite-Vallée bat son plein. Notre collaboratrice Mélissa Trépanier s’y trouve, et vous propose une série de 8 portraits des artistes découverts sur place. Quatrième portrait de la série : Cédrik St-Onge.

Cedrik St-Onge

Nom : Cédrik St-Onge

Âge : 19 ans

Style musical : Ça c’est dur… Je dirais folk-alternatif.


 

  • De quelle région es-tu originaire?

De Caplan, dans la Baie-des-Chaleurs, mais je suis né à Oliver en Colombie-Britannique.

 

  • Si tu devais faire découvrir un seul endroit dans cette région, quel serait-il?

Peut-être Carleton. C’est un beau village et il y a un tas de trucs qui se passent là, dont au Naufrageur qui est un bar offrant de la musique alternative.

 

  • Pourquoi avoir tenté l’expérience de Petite-Vallée?

Parce que je suis venu l’année passée. J’ai vu comment le festival était le fun et je voulais essayer à mon tour de la faire.

 

  • En musique, quelle est ta source d’inspiration?

Avant, c’était beaucoup des trucs anglophone. Depuis deux ou trois ans, j’ai commencé à être attiré par le milieu québécois, pas ce qui joue à la radio mais ce qui commence à lever.

 

  • Quel concert t’a le plus marqué?

Un concert dans Saint-Roch, à Québec. J’y vais souvent avec des amis voir des shows un peu stranges. C’est des shows comme ça, un peu fous, qui m’ont montré une autre facette de ce que peut être un show alternatif.

 

  • Quel serait ta devise?

Fais ce que tu veux faire sinon, tu vas le regretter.

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires