Charles-Antoine Gosselin
Entrevue Publié le

Portraits de Petite-Vallée 2016 | Charles-Antoine Gosselin

Du 30 juin au 9 juillet 2016, le Festival en chanson de Petite-Vallée bat son plein. Notre collaboratrice Mélissa Trépanier s’y trouve, et vous propose une série de 8 portraits des artistes découverts sur place. Premier portrait : Charles-Antoine Gosselin.

Charles Antoine Gosselin

Nom : Charles-Antoine Gosselin

Âge : 38 ans

Style musical : folk introspectif


 

  • De quelle région es-tu originaire?

Je viens de Sherbrooke et j’habite maintenant Sainte-Anne-des-lacs, dans les Laurentides depuis deux ans.

 

  • Si tu devais faire découvrir un seul endroit dans cette région, quel serait-il?

Le spa Polar Bear’s club à Prévost pour les chauds/froids dans la rivière en hiver.

 

  • Pourquoi avoir tenté l’expérience de Petite-Vallée?

Je fais de la musique depuis longtemps. Étant dans un band anglophone (Harvest Breed) tout au long de ma carrière, j’ai vu mes amis musiciens francophones se succéder à Petite-Vallée et en revenir bien excité par l’expérience. Et là, j’en ai enfin la chance car mon projet s’y prête. C’est donc grâce au bouche à oreille au fil des années.

 

  • En musique, quelle est ta source d’inspiration?

Ce qui m’inspire le plus, c’est des constats. Je vais écrire sur certains moments de ma vie, quand j’arrive à des points culminants, comme des discussions avec moi-même.

 

  • Quel concert t’a le plus marqué?

Un spectacle de Bertrand Gosselin, qui est un ami de mon père. Quand j’étais petit, je devais avoir quatre ou cinq ans, Bertrand nous avait fait nous asseoir juste sur le côté du « stage » pendant toute la soirée. Je crois que c’est une des raisons pour laquelle je fais ça aujourd’hui, comme si je n’étais jamais débarqué de ce « stage » depuis.

  • Quel serait ta devise?

Reste toi-même.

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires