Fred Labrie
Entrevue Publié le

Portraits de Petite-Vallée | Fred Labrie

Du 30 juin au 9 juillet 2016, le Festival en chanson de Petite-Vallée bat son plein. Notre collaboratrice Mélissa Trépanier s’y trouve, et vous propose une série de 7 portraits des artistes découverts sur place. Septième et dernier portrait de la série : Fred Labrie.

Fred Labrie

Nom : Fred Labrie

Âge : 33 ans

Style musical : Folk-alternatif, c’est de même que j’avais pensé résumer mon album. J’ai développé un style « guitaristique », avec de la guitare électrique qui est un mur de son. Batterie, basse, piano et violoncelle sont un peu l’enrobage. 


 

  • De quelle région es-tu originaire?

Je vais dire : région de Montréal. En fait, mes racines sont dans le Bas-Saint-Laurent, j’ai grandi là.

 

  • Si tu devais faire découvrir un seul endroit dans cette région, quel serait-il?

Le Bas-Saint-Laurent, près de Kamouraska, où je me sens chez nous. Pour moi, ce sont les plus beaux paysages. C’est paisible. Le bord de l’eau, le littoral et les battures m’apportent beaucoup. Ça me permet de m’enraciner et de me  « grounder ». 

  • Pourquoi avoir tenté l’expérience de Petite-Vallée?

J’ai fait la semaine d’écriture il y a deux ans avec Valérian Renault. J’ai passé une semaine ici à écrire jours et présenter une ou deux chansons. En fait, je crois que c’est l’espace, la grandeur. Il y a aussi une part de visibilité, comme je viens de lancer mon album en avril. Je dirais également pour se donner confiance, parce qu’à Petite-Vallée, il y a des remises de prix, mais pas vraiment de concours, entre guillemets. Je trouve que c’est plus sein.

  • En musique, quelle est ta source d’inspiration?

L’urgence d’être. Il y a beaucoup d’authenticité autant dans les sons que dans les mots de mes compositions.

  • Quel concert t’a le plus marqué?

C’est à Montréal, au National, Karwatson. Je crois que c’est Jim Corcoran qui avait organisé l’événement. C’était un show de Patrick Watson et Karkwa qui se réunissaient sur scène. Ils jouaient leurs chansons qui étaient toutes réarrangées. Ça sonnait comme une tonne de brique. Il y avait des surprises musicales, c’était vraiment intense. Je me suis senti privilégié d’assister à ce spectacle-la. 

  • Quel serait ta devise?

Tiens-toi haut, tiens-toi grand… Et droit.

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires