Rétrospective de l'année
Nouvelle Publié le

Rétrospective 2016 | 10 découvertes qu’on a faites cette année

Ce n’est que le début pour ces artistes qu’on a pris plaisir à découvrir cette année. Des jeunes, des moins jeunes, des nouveaux, des révélations… Sors-tu.ca a ressorti 10 artistes qui ont capté notre attention, et qu’il faudra définitivement surveiller. On à hâte de voir ce qu’ils nous réservent pour 2017 !

Consultez aussi :

Émile Bilodeau

On le remarque depuis quelques temps avec ses participations au Festival International de la chanson de Granby (en 2014) et à la 19e éditions des Francouvertes (où il atteint la finale). Et pour être bien francs, on ne le croyait pas prêt, à l’époque pour tant d’honneur… Sauf que cet automne, Bilodeau sortait enfin un premier album, intitulé Rites de passage. Une production signée Philippe B. Le jeune homme de 21 ans y met de l’avant des mélodies folk et des paroles parfois drôles et parfois engagées, à la Bernard Adamus (duquel il se distance tranquillement pas vite) et Fred Fortin. Lisez notre entrevue avec lui juste ici!

Requin Chagrin

Requin Chagrin connait déjà un certain succès en France, et on a hâte qu’il se fasse connaitre ici aussi! Le nom un peu sombre du groupe (à moins que vous associez davantage le mot « requin » à « Left Shark » qu’à Jaws…) contraste avec sa musique ensoleillée. C’est un genre de shoegaze-pop français avec des influences garage et surf. Vous nous suivez ? Écoutez-les, vous allez comprendre !

On compte maintenant sur les FrancoFolies pour nous apporter ça à Montréal dès que possible…

Zen Bamboo

Une des découvertes du festival M pour Montréal, le band de Saint-Lambert fait entre autre parler de lui grâce à son énergie contagieuse et sa musique qui rappelle les débuts de The Strokes. Les gars ne se prennent pas trop au sérieux, et c’est tant mieux; ils font des jokes avec le public, partent des moshpits quand ils vont voir des spectacles, et réussissent à faire du « néo-acide-rock-franco » ben solide!

JAIN

Un succès fulgurant en France, ce n’est que récemment que Jain se fait un nom au Québec. Des influences de musique africaine et pop, des beats électrisants, on comprend dès la première écoute pourquoi elle remporte les honneurs aux Victoires de la Musique dans son pays natal. Après un passage réussi à l’automne dernier, elle revient à Montréal le 4 avril prochain, et ça va bouger!

Palatine

Un autre band français qu’on a pris plaisir à découvrir cette année, c’est bien Palatine. Le mois dernier, il sortait son premier EP, Baton Rouge, qui nous livre du folk rock plutôt mélancolique. De la voix douce du chanteur à la guitare envoûtante, tout est en place pour créer une atmosphère sombre et touchante.

Aliocha

Le premier chum d’Aurélie Laflamme se lançait cette année dans l’industrie de la musique, avec son EP Sorry Eyes, qui combine des influences de Bob Dylan et de pop-folk. Il se promène aussi un peu partout dans la province, faisant des apparitions entre autre à M pour Montréal et au FME. Il part bientôt en Europe comme première partie de Mick Flannery pour revenir au Québec avec Charlotte Cardin. Ouin, ça commence bien!

Nothing but Thieves

Cet été, pendant Osheaga, le groupe britannique à pu nous donner un premier goût de leur musique rock alternative et de leur présence énergique et convaincante sur scène. Bien qu’il s’agissait de leur premier passage au Canada, ils se sont déjà produits avec Gerard Way et Awolnation. Et oui, c’est bien Walter White Jr (ou plutôt Flynn) de Breaking Bad dans ce clip émouvant!

 

Gab Paquet

Le chanteur à l’eau de rose use magiquement de nostalgie, de parodie et de séduction. Ce n’est pas un nouveau dans la game, mais cette année, il nous a tellement fait dandiner avec ses « choubidoubidou » et ses références au Machu Picchu et à Guantanamo avec son album Santa Barbara. C’est comme un jeune Joe Dassin au début des années 80 qui sait qu’il est quétaine, et qui le vit à fond. En tout cas, on lui lève notre sex on the beach.

Ry X

En mai dernier, Ry Cuming sortait Dawn, son premier album sous le pseudonyme Ry X. Oui, il a déjà fait paraître un album en 2010 et un EP en 2013, mais il s’éloigne maintenant de ses débuts pop pour un son plus lent, élégant et simple. On se laisse bercer par sa voix enveloppante et douce.

Jacques

Avec sa coupe de cheveux qu’on peu déjà qualifier de iconic, Jacques navigue habillement entre Philippe Katerine et l’électro, dans un genre qu’il appelle « transversal ». Quand on combine tout ça, on crée évidement un engouement et de la musique vraiment catchy mais weird en simonaque !

Consultez aussi :

Événements à venir

Vos commentaires

Sors-tu.ca vous recommande...