Rhye
Critique Publié le

Rhye au Théâtre Corona | Les chansons sous un nouveau jour

Ce n’était pas une petite soirée à Montréal samedi soir avec la Nuit Blanche qui battait son plein! Malgré l’achalandage un peu partout dans le centre-ville et les quartiers des alentours, il ne fallait pas manquer la visite de Rhye au Théâtre Corona. De retour après un spectacle au National en septembre et la parution de leur deuxième album début février, le groupe était heureux de présenter son nouveau matériel en bonne et due forme au public montréalais qui en a réclamé plus jusqu’à la dernière minute.

La bande de Mike Milosh, chanteur et idéateur, était en forme hier soir et a allumé la salle du Théâtre Corona avec un mélange bien dosé des nouvelles et des anciennes pièces du groupe. D’entrée de jeu, le public a eu droit à 3 Days, un des morceaux clés de Woman. S’en suivit Please, cette fois une chanson tirée du plus récent album Blood. Le simple étant sorti il y a quelque temps déjà, la foule a bien répondu dès les premières notes.

Plus la soirée avançait, plus les musiciens semblaient à l’aise et mettaient leur talent à profit pour donner une dimension encore plus grandiose aux chansons. En fait, cela a débuté avec Major Minor Love, la quatrième chanson au programme qui s’est terminé par un moment instrumental, apportant la pièce dans un registre plus rock.

Et le coup était lancé! À partir de ce moment, la majorité des pièces performées par le groupe se terminaient dans un prolongement instrumental qui a également dévoilé les talents de multi-instrumentiste de Milosh (pour ceux qui ne l’avaient jamais vu sur scène encore). En effet, celui-ci passait d’un instrument à l’autre, principalement la batterie et le piano, allant rejoindre ses musiciens pour jouer à leur côté.

L’instrumentation des pièces était vraiment un élément important de l’expérience « Rhye » en concert. Accompagné de l’arsenal de base (guitare, batterie, basse), Milosh était également entouré d’une pianiste, d’une violoncelliste/tromboniste (vraiment très impressionnante au trombone sur Last Dance) et d’un violoniste. En fait, Milosh l’avait dit avec la sortie de Blood que les nouvelles pièces avaient été pensées pour être jouées sur scène et c’était évident hier soir.

Terminant sur les notes de Song for You, la foule a réclamé un rappel pendant quelques minutes, même après le retour des lumières et de la musique d’ambiance. Sans succès, mais Rhye a tout de même ébloui son public avec une voix sans faille et des mélodies exécutées avec brio. Un groupe qui vaut la peine de voir en salle si on aime lorsque les chansons sont présentées à leur meilleur.

Rythme dans la peau pour Boulevards

Seul accompagné de son DJ, Jamil Rashad aka Boulevards avait l’énergie dans le tapis et a rapidement pris le contrôle de la scène avec ses pièces R&B aux sonorités des années 1980. Toujours en rythme, les pieds constamment en mouvement, l’artiste a enfilé les morceaux tout en faisant de nombreux appels à la foule pour faire lever le party.

Il a tout de même réussi à la toute fin en allant rejoindre le public au parterre. Les gens ont été pris par surprise et ont semblé apprécier cette liberté prise par Rashad. Très bonne mise en matière pour Rhye qui allait suivre.

Grille des chansons (RHYE)

  1. 3 Days
  2. Please
  3. The Fall
  4. Major Minor Love
  5. Softly
  6. Last Dance
  7. Count To Five
  8. ?
  9. Phoenix
  10. Taste
  11. Nouvelle chanson
  12. Open
  13. Hunger
  14. Song for You
Artistes
,
Villes
Salles

Vos commentaires