Blink-182
Critique Publié le

Rockfest 2014 – Jour 1 | Blink-182, Weezer, Brand New et Taking Back Sunday

La neuvième édition du Rockfest débutait vendredi à Montebello et les attentes envers l’organisation étaient pour le moins élevées après le fiasco logistique de l’an dernier. Heureusement pour le Rockfest, cette année, tout roule comme sur des roulettes (ou presque) et la première journée était bien marquée par le pop-punk commercial avec Blink-182 et Weezer entre autres. 

À l’arrivée à Montebello, on constatait qu’il y avait encore des problèmes de gestion de traffic, alors qu’un bouchon de plusieurs kilomètres attendait les festivaliers à la sortie de l’autoroute. Des heures interminables d’attentes et des prestations manquées.

Par contre, une fois garé, l’entrée sur le site se faisait sans délai. Le site ayant été réaménagé et agrandi, il y avait désormais un plus grand nombre d’entrées, ce qui désengorgeait l’accès. Belle amélioration.

Il était aussi beau de voir tous les citoyens et résidents de la ville mettre la main à la pâte en participant à l’événement soit en louant leur terrain pour du camping ou du stationnement ou en vendant nourriture et boissons. Un réel esprit de fraternité et de complicité planait sur la ville.

Blink 182

En tête d’affiche de cette première journée on retrouvait le trio chouchou du punk rock californien, Blink 182. Fidèles à leur habitude, Mark Hoppus, Tom Delonge et Travis Barker ont servi un concert bien dynamique, rempli de blagues grivoises et d’un esprit adolescent, mais surtout, bien dosé en termes de gros succès.

What’s My Age Again, The Rock Show, I Miss You, First Date, All the Small Things, Dammit, etc. Tous les hits y sont passés, au plaisir de l’immense foule réunie à l’avant de la scène principale. Et la grille de chansons était brillamment construite, de sorte à alterner entre pièces plus calmes ou plus récentes et vieux succès rapides.

Ils ont aussi proposé une reprise « de leurs bons amis » des Misfits, qui se produisait sur une plus petite scène plus tôt en journée, soit la chanson Hybrid Moments, suivi de l’inattendue Happy Holidays, You Bastard. 

Au rappel, après la traditionnelle Dammit, qui conclut habituellement tous leurs concerts, Blink a joué sa Shit Piss Fuck, qui aurait été tellement de circonstance l’an passé, mais qui ne s’appliquait (heureusement) pas littéralement au festival cette année.

Il faisait bon de retrouver le sympathique trio et le sentiment semblait réciproque, surtout pour Hoppus, qui court toujours d’un bout à l’autre de la scène et qui semblait réellement y prendre plaisir. Bon choix de programmation pour le festival, qui souhaitait élargir ses horizons musicaux et rendre le festival accessible à un plus grand nombre.

Grille de chansons
 Dumpweed
– What’s My Age Again
– The Rock Show
– Up All Night
– Down
– I Miss You
– After Midnight
– Feeling This
– Always
– Violence
– Hybrid Moments (reprise de The Misfits)
– Happy holidays, You Bastard
– First Date
– Heart’s All Gone
– Man Overboard
– All The Small Things
– Josie

Rappel
– Carrousel
– Dammit
– Family Reunion

Weezer

Un peu plus tôt en soirée, en retrouvait Weezer, qui donne habituellement des prestations hallucinantes en contexte de festival (on n’oubliera jamais leur prestation à Osheaga en 2010).

Or, ce week-end au Rockfest, ce qui était vraiment excitant, c’était surtout la grille de chansons, composée presqu’uniquement de grand succès que tous pouvaient chanter en choeur avec le groupe. Une réelle partie de plaisir de ce côté.

Cependant, le groupe lui-même a livré une prestation plutôt propre, sans écarts fou du chanteur Rivers Cuomo, qui semblait un peu passif et qui enchainait presque machinalement ses chansons, sans vraiment y mettre de l’émotion. Un peu dommage, mais cependant pas décevant.

Se concentrant sur les plus gros hits, le groupe n’a pas offert d’aperçu de leur prochain album, qui devra s’intituler Everything Will Be Alright In the End, prévu pour la fin de l’année, même si des teasers ont surgi sur internet durant les derniers mois.

Le tout s’est conclut avec le traditionnel jam collectif sur la batterie, qui réussit toujours à terminer le concert en apothéose.

Grille de chansons
– My Name Is Jonas
– Hashpipe
– Perfect Situation
– Troublemaker
– Island in the Sun
– Beverly Hills
– Dope Nose
– Surf Wax America
– Say it Ain’t So
– (If You’re Wondering If I Want You To) I Want You To
– Pork and Beans
– Photograph
– Song 2 (reprise de Blur)
Rappel
– Undone (The Sweater Song)
– Buddy Holly

Brand New

Le rock alternatif un peu punk des New-Yorkais Brand New était aussi à l’honneur pour cette première journée de festival.

Toujours très intense dans leur interprétation, les émotions à fleur de peau, le quatuor a présenté quatre chansons issues de ce qui est probablement leur meilleur album, The Devil and God Are Raging Inside Me, troisième album paru en 2006. Débutant en force avec Milestone, la prestation s’est terminée sur les excellentes Degausser et You Won’t Know.

Entre les deux, deux chansons ont suscité une importante réaction de la foule, soit Okay I Believe You, But My Tommy Gun Don’t et Sic Transit Gloria… Glory Fades, issu de l’album précédent Deja Entendu. 

Au final, Brand New est le genre de groupe que l’on découvre davantage sur album et qu’il faut bien connaître pour réellement l’apprécier et en comprendre le sens sur scène.

Photos en vrac
par Karine Jacques

Grille de chansons
– Milestone
– Sink
– Okay I Believe You, But My Tummy Gun Don’t
– Sic Transit Gloria
– Sowing Season
– At the Bottom
– Degausser
– You Won’t Know

Taking Back Sunday

Adam Lazarra et sa bande étaient aussi de passage au festival, pour offrir leur pop-punk limite emo au Rockfest.

Une perfo parfaite pour les nostalgiques du groupe, qui malgré leur courte prestation (horaire serré oblige), ont offert d’excellents vieux succès débutant avec A Decade Under the Influence et terminant en force avec Liar (It Takes One to Know), Cute Without the E et l’incontournable Makedamnsure, que la foule a chanté à plein poumons.

The Casualties, August Burns Red, H2O et plus

Bien sûr, plusieurs autres groupes ont offert des prestations enflammées durant la journée. Retrouvez ici des photos des performances de The Casualties, August Burns Red, H2O et Five Finger Death Punch.

Photos par Karine Jacques

Événements à venir

Vos commentaires