Montebello Rock (aka Rockfest)
Critique Publié le

Rockfest de Montebello 2018 | Le festival rendu (quasiment) mature

C’était ce week-end que le village de Montebello subissait son annuelle transformation. Ciao bye décor bucolique et retraite de sérénité, bienvenue rock et punk et métal et hardcore et odeur ambiante de robine.

Ça a brassé, évidemment, mais disons-le d’entrée de jeu, ça n’a peut-être pas brassé autant que les années précédentes. Soit le site était réellement plus clairsemé qu’à son habitude, soit tout était juste mieux organisé, soit les gens étaient plus calmes.

Genre c’était possible de s’acheter une bière sans faire de lineup et d’assister aux headliners sans se faire ramasser.

Peut-être est-ce simplement parce que la plupart des groupes sur la programmation 2018 sont tous déjà venus dans des éditions d’un passé rapproché.

A Day to Remember étaient là en 2016, pareil comme Sum 41, The Used, Lamb of God, Cannibal Corpse, The Faceless et Unearth.

Tenacious D étaient là en 2015, tout comme Flogging Molly, Story of the Year, Rancid et Atreyu.

Et si on recule en 2014, on avait déjà Weezer, Five Finger Death Punch, Henry Rollins et autres.

Fait que peut-être moins attirant pour un habitué de venir cette année sans grande nouveauté.

*Peut-être que l’ambiance de calme relatif était dû au décès tragique d’un jeune homme en début de festival. Ça affecte évidemment tout le monde. Nos condoléances aux proches.

Mais bref, voici les points marquants de notre fin de semaine.

D’abord en photos :


LA VRAIE STAR DU ROCKFEST

C’est qui, le groupe qui a fait la plus grosse impression cette année? Stone Temple Pilots? Godsmack? Nope.

Queen.

C’est Queen qui ont été les plus présents au cours du week-end. Suicide Silence a commencé son set avec un backtrack de Bohemian Rhapsody, Atreyu avec Fat Bottomed Girls, Flogging Molly a fait une reprise de We Will Rock You et All Time Low a commencé avec du Queen itou.

 

LA MEILLEURE ATTITUDE

C’est pas parce que tu joues de la musique agressive que t’es une brute, et si un groupe l’a bien prouvé cette année c’est Every Time I Die. Le chanteur (qui avait drette l’air de Jared Leto, en passant) était non seulement drôle, mais avait à cœur le respect de tout le monde dans sa foule. Très rafraîchissant d’entendre une rockstar dire aux gens de monter du monde sur leurs épaules pour les protéger quand ça brasse trop, plutôt que l’habituel « GET ON YOUR BOYFRIEND’S SHOULDERS AND SHOW US YOUR TITS ».

Mention honorable aussi à The Used, qui malgré leur éternelle cockyness semblaient vraiment reconnaissants et ont même remercié les gars de sécurité de s’assurer que tout le monde puisse avoir du fun.

 

LA PIRE ATTITUDE

Ex aequo pour cette catégorie : Sum 41 et Lamb of God.

Sum 41 parce que c’est quand même malaisant de voir un chanteur qui était à 2 doigts de la mort à cause de son alcoolisme profond encourager la foule à se souler et à vomir partout. Le gars a pas compris la leçon de sa propre histoire, décevant.

Puis y’a eu Lamb of God, qui sont pourtant d’habitude assez éloquents, qui ont fait plein d’interventions peu délicates en hommage à leurs amis de Steel Panther, genre « Ladies, you’re getting pregnant tonight! » On comprend que c’est une joke et que Steel Panther c’est des personnages pis toute pis toute. Mais en 2018, surtout quand on sait que y’a énormément d’agressions sexuelles dans les festivals de musique, c’était peut-être pas le call le plus brillant.

 

2018, L’ANNÉE DES MEILLEURS CADEAUX DE FIN DE SHOW

Tu penses que c’est cool d’attraper un pic de guit’ après le spectacle? Ou de recevoir une baguette de drum?

T’aurais été servi au Rockfest cette année, le bassiste d’Atreyu a lancé dans la foule un énorme peigne à barbe et le batteur de Suicide Silence a littéralement lancé SON DRUM.

Y’a quelqu’un qui est reparti de Montebello avec un bass drum de Suicide Silence. Pensez à ça.

 

MEILLEUR FRANÇAIS

On a toujours droit à notre lot de « Salou Montebello! », « Merci! » « Ça va bienne? », mais cette année les groupes avaient appris de nouvelles phrases dans la belle langue de Molière. Entre autres, et là on est pas 100% sûr d’avoir bien compris, mais Corpsegrinder de Cannibal Corpse semble avoir demandé à la foule si y’avait du monde « sur le crack ».

 

MEILLEUR TEST DE SON

Pourquoi te contenter d’un vulgaire One two one two test quand tu peux faire comme le roadie de Rancid et juste répéter several sausages several sausages several sausages?

*Parlant de roadie, on lève notre chapeau à Tenacious D qui a pris la peine de jouer une chanson en l’honneur de ces travailleurs de l’ombre.

 

EN VRAC

  • Le Rockfest ne nous a jamais paru comme une plateforme de discussions politiques, mais après les prestations de Henry Rollins et Prophets of Rage, on est en droit de se demander si ce festival n’est pas la meilleure façon d’intéresser les jeunes à l’engagement social.
  • Est-ce que quelqu’un l’aurait remarqué si les gars de Flogging Molly avaient joué à la place de Dropkick Murphys et Dropkick Murphys à la place de Flogging Molly? Pas sûr.
  • Comeback Kid, c’t’encore bon. Surtout en show.
  • All Time Low c’est pas bon. Surtout en show.
  • Tenacious D, c’est vraiment la WWF du rock. Les mises en scène, le jeu d’acteur, les revirements de situation; c’est de la lutte, mais avec des guits acoustiques.
  • Il serait temps que quelqu’un invente de nouveaux mouvements de foule pour les shows métal. On commence à avoir fait le tour de « CIRCLE PIT » et « WALL OF DEAAAAATH ».
  • *On est tannés de se faire demander des circle pits, sauf par Municipal Waste. Eux peuvent nous en demander à l’infini.
  • La venue de Weezer nous a rappelé que la meilleure joke du monde a été faite par Weezer à leur dernier passage au Rockfest, quand ils avaient joué Song 2 de Blur, sans dire que c’était une reprise, et que tout le monde se disait « Ah c’est eux qui chantent ça! ».
  • Si on trouve le gars qui a écrit « Fuck you » avec ses clés sur notre char paisiblement stationné, on le pète.

Événements à venir

Vos commentaires