Rod Le Stod
Critique Publié le

Rod le Stod à la Casa del Popolo | Le Noël du Stod

Hier soir, c’était Noël à la Casa del Popolo. Avec son fidèle acolyte Johnny Danger et quelques invités, Rod le Stod a offert une généreuse performance pour la première édition de son party de Noël. L’occasion était idéale pour offrir quelques nouvelles chansons en cadeau à son public.

Rod le Stod, son complet, ses amis

Quelques instants avant le début du spectacle, Rod le Stod a fendu la foule, emmitouflé d’une grande couverture qui le cachait des épaules aux pieds. Faisait-il froid à ce point à la Casa del Popolo? Bien sûr que non. Le jeune rappeur ne voulait tout simplement pas dévoiler son habit conçu spécialement pour la fête avant d’être rendu sur scène. Inspiré des « ugly sweaters », Rod le Stod portait un complet bleu marin avec des motifs de rennes rouges. On était bien loin de son traditionnel complet, mais quand on s’appelle Rod le Stod et qu’on décide de faire un party de Noël, on ne fait pas les choses à moitié.

Outre le complet du chanteur, les musiciens qui l’accompagnent sur scène se sont aussi démarqués. Mention toute spéciale à David Couture à la guitare et Pierre-Olivier Gagnon à la basse. La formule Rod le Stod avec des musiciens fonctionnent très bien. Sur scène, son rap prend parfois un virage un peu plus rock, une énergie différente de celle que l’on retrouve sur son album Pas nés pour un p’tit pain, notamment sur Fais c’que tu veux.

En plus de son band, le rappeur avait également invité quelques amis pour la soirée. Le duo Éli et Papillon a offert deux compositions originales tirées de leur répertoire, version piano-voix, et leur version de Santa Baby. Il fallait bien un classique de Noël après tout! Quant à Taigenz, c’est son hip-hop qui a fait bouger la foule de la Casa del Popolo.

On ne pourrait passer sous silence l’excellent travail de Johnny Danger. La complicité entre Rod le Stod et lui est réelle et, ensemble, ils se complètent très bien. Johnny Danger continue de prendre davantage de place sur scène et il a d’ailleurs offert une composition originale, Baluchon, à paraître prochainement sur son EP.

Seul bémol, quelques inégalités au niveau du son ont ponctué le spectacle, mais rien de majeur ou de dramatique. Musique et bonne humeur ont permis d’en faire abstraction.

Un bel hommage

Histoire de terminer la soirée en beauté, Rod le Stod a présenté la pièce La Fin des Exils. Il a expliqué que le discours de Jean-Martin Aussant (qui était présent dans la salle hier soir) lors des funérailles de Jacques Parizeau l’avait beaucoup marqué l’été dernier, si bien qu’une chanson avait commencé à prendre forme. Après l’avoir peaufinée et présentée à Jean-Martin Aussant, qui y a également ajouté sa touche personnelle, Rod le Stod a contacté Antoine Gratton pour finaliser le tout. En résulte un très beau morceau, fin, touchant, intelligent.

En somme, la joyeuse bande a offert un bon spectacle de Noël à la façon de Rod le Stod. Exit les traditionnelles chansons du temps des Fêtes, bonjour le cadeau du Stod : une prestation généreuse de deux heures et quelques nouvelles pièces à se mettre sous la dent en attendant son deuxième album.

Grille de chansons

1. C’est qui l’gars
2. Genre que
3. Fais ce que tu veux
4. Player’s
5. Premières fois
6. Dans l’pays où j’vis
(Prestation d’Éli et Papillon)
7. Cercle vicieux
8. J’suis pas né pour un p’tit pain
9. Roule avec Rod
10. Road Trip (remix avec OHM VOLT)
(Prestation de Taigenz)
11. Sois pas jaloux
12. Baluchon
13. Henri Dès
14. Style d’exercice
15. C’est pour les miens
16. O.G. Rambo Gauthier
17. 6-6
18. Les ponts s’écroulent
19. Parle-moi-z’en pas
20. La Fin des Exils

 

Vos commentaires