RuPaul's Drag Race
Entrevue Publié le

RuPaul’s Drag Race à Montréal ce week-end | Entrevue avec Plastique Tiara : Quand RuPaul ouvre les horizons

Le RuPaul’s Drag Race : Werq the World 2019 Tour sera indubitablement un évènement rempli de couleurs, de musique et de maquillage. Regroupant plusieurs queens de la fameuse télé-réalité de RuPaul, le spectacle a littéralement fait le tour du monde. Sur scène ce dimanche 20 octobre à la Place des arts, Plastique Tiara a accepté de répondre à quelques questions.

[Alerte aux divulgâcheurs : cet article contient quelques mentions du déroulement de la saison 11 de RuPaul’s Drag Race]

Aquaria, Monet X Change, Naomi Smalls, Violet Chachki, Plastique Tiara, Detox et Yvie Oddly (gagnante de la saison 11) vont défiler sur la scène du Théâtre Maisonneuve ce dimanche, alors que les queens feront deux spectacles la même journée (à 16h et 21h). Le tout sera animé par Asia O’Hara.

« C’est génial, j’adore tisser des liens avec tout le monde, on travaille comme une famille! » s’exclame Plastique Tiara au bout du fil, elle qui n’en est pas à sa première fois à Montréal. Elle propose même d’apprendre un peu de français si elle en a le temps la matinée du spectacle.

Organisé par la boîte Voss Events, en collaboration avec la chaîne VH1 et la boîte World of Wonder, le spectacle existe maintenant depuis maintenant deux ans, changeant de temps à autres les queens présentées sur scène. Ainsi, dans le cadre de la tournée RuPaul’s Drag Race : Season 11 Tour, de nombreuses queens avaient foulé les planches de l’Olympia de Montréal il y a quelques mois. « Les fans sont exceptionnels », précise ainsi la drag originaire du Vietnam.

L’émission RuPaul’s Drag Race est au centre de l’attention accordée à l’univers drag ces dernières années. Le rendez-vous télévisuel, qui existe depuis 10 ans, a bouleversé la carrière de nombreuses drags et sait année après année s’attirer un plus grand public. « [La participation à l’émission RuPaul] a changé ma vie. Ça m’a ouvert les yeux sur tellement de choses et ça m’a aidé à me faire comprendre comment notre monde fonctionne », explique Plastique Tiara, qui est arrivée 8e à la saison 11.

De plus en plus confiante par rapport à elle-même, Plastique Tiara prend de moins en moins le temps de se soucier de ce que pensent les autres personnes. « Il y a tellement de grosses personnalités dans cette émission. Au début, je sentais que je devais être dans toutes les conversations et que je devais parler plus fort que les autres, mais après j’ai compris que je n’étais pas obligée de faire ça et que je pouvais juste me présenter telle quelle… C’est lorsque j’ai vraiment commencé à être moi-même que j’ai gagné le plus », confie-t-elle.

 

Les défis de l’acceptation familiale

Malgré la popularité et l’admiration acquises durant les derniers mois, Plastique Tiara vit différemment sa situation de drag auprès de sa famille. « Mes parents ne savaient pas que j’étais dans l’émission. Mes grands-parents ont appris que j’étais drag par des amis et de la famille au Vietnam… Cela m’a fait réalisé à quel point les nouvelles se partagent partout! Mes grands-parents ont beaucoup mieux pris la nouvelle que ma mère, ils voient vraiment le drag comme un métier en soi. »

La queen, qui attribue une bonne partie de ses 1,3 millions d’abonnés sur Instagram et ses 150 000 abonnés sur Twitter à « de la chance » souhaite mettre au clair quelque chose pour ses admirateurs: « Si tu travailles suffisamment fort, tu peux atteindre tes objectifs.»

Ces derniers mois, Plastique Tiara a été plus présente sur sa chaîne Youtube et a même sorti une chanson s’intitulant Irresistible. Inspirée par Ariana Grande et la K-Pop (qui sont au coeur de la culture drag), la chanson laisse présager une possible carrière musicale pour Plastique Tiara. « Présentement, mon emploi du temps ne consiste qu’aux spectacles, mais je compte produire plus de contenu prochainement! » promet-elle.

Les informations sur les deux représentations du spectacle se trouvent sur la page de l’évènement.

Vos commentaires