Entretiens Chez Georges-Émile
Entrevue Publié le

Série d’entretiens Chez Georges-Émile avec Catherine Pogonat | Pour l’amour des longs entretiens

Pour une deuxième année, la Place des Arts nous revient avec sa série d’entretiens Chez Georges-Émile. Au cours des prochains mois, la journaliste culturelle Catherine Pogonat conviera sporadiquement (environ une fois par mois) le public à l’Espace culturel Georges-Émile-Lapalme, face au Bar Deschamps, pour une série d’entrevues publiques (et gratuites) de longue forme avec des artistes au coeur de la programmation 2016-2017 de la Place des Arts. On y trouvera des gens aussi variés que Plume Latraverse, Véronique Cloutier, François Bellefeuille, Dominic Champagne, ou demain soir, pour lancer la série, Guy Jodoin. Sors-tu.ca s’est entretenu avec l’animatrice au sujet de ses entretiens… au café Les Entretiens.

C’est tellement rare de nos jours de pouvoir prendre du vrai temps avec des artistes, surtout dans un contexte plus spectacle, plus performatif, devant public. Cinquante minutes avec un artiste, c’est un luxe inouï. Et ça me plaît beaucoup.

Elle sait de quoi elle parle. Catherine Pogonat est une intervieweuse chevronnée qui a eu l’occasion de réaliser des entrevues avec les Michael Stipes, Beck et Charles Aznavour de ce monde, mais aussi des dizaines d’artistes émergents, locaux, underground. Que ce soit à ICI Musique, à la barre de la mythique émission Mange Ta Ville, à MusiquePlus ou Bande à Part, elle a rencontré des tonnes d’artistes dans une variété hallucinante de contextes.

Mais la forme des entretiens Chez Georges-Émile demeure un défi alléchant pour elle. « Tu as le temps de percer les carapaces, d’aller ailleurs qu’en entrevue de plogue. C’est devenu assez rare. »  La série de la Place des Arts se veut à la fois intimiste, parce que les artistes ont le temps de se dégêner et d’aborder des sujets plus profonds et personnels vers lesquels Catherine Pogonat se dirigera avec plaisir, mais le tout avec un aspect aussi très « spectacle », puisque la discussion se déroule devant public et l’invité le sait très bien.

Prête à toute éventualité

« Je prends une approche un peu Actor’s Studio. Un peu comme les Grandes entrevues de Stéphane Bureau, mais moins structuré. Ma façon d’aborder les entrevues n’est pas du tout protocolaire, » nous confie-t-elle.

« Je suis beaucoup plus dans la sur-préparation, mais on improvise, on vit le moment présent quand on est là. Tout peut se passer, je suis prête à tout. »  À guise d’exemple, elle se rappelle son entretien avec Jean Leloup lors de cette même série l’an passé. Un itinérant un peu saoul était passé par là, et avait gueulé un commentaire désobligeant, au beau milieu de l’entrevue, ce qui avait complètement déstabilisé Leloup et créé quelques minutes de malaise et de silence.

Le chanteur avait pris un long moment à reprendre sa concentration, et l’intervieweuse avait dû composer avec la situation. « En même temps, c’était un moment très révélateur, et la question d’après, quand il s’est senti un peu mieux, je lui ai demandé ce qui le rendait le plus en colère. Il m’avait répondu : « Ça. Pas le gars qui vient de crier… mais ma tête. Des fois, je ne la contrôle pas, je la prendrais et je la jèterais par la fenêtre. »  Ça aurait pu déraper ou se terminer à ce moment-là, mais non, et ce qui a suivi a été probablement mon plus beau moment avec Jean Leloup à vie ».

Les défis et les attentes de Catherine Pogonat

Avec la riche liste d’invités cette année, des moments uniques de ce type risquent de se reproduire assez souvent merci. On a d’ailleurs demandé à Catherine Pogonat de nous partager ses attentes et ses défis en lien avec chacun des invités au menu :


GUY JODOIN​​

29 septembre 2016

« Mon fantasme avec lui, ce serait de l’amener dans le Guy Jodoin hyper créatif, edgy. Guy Jodoin, l’homme de contraste : Sucré Salé et les pièces plus expérimentales qu’il a faites, tout ça. C’est certain que c’est encore en lui, et les gens connaissent moins ce côté-là de lui. »


 


PLUME LATRAVERSE​​

13 octobre 2016

« Apprivoiser la bête… Je n’ai jamais rencontré Plume, mais évidemment, je connais le personnage. C’est connu qu’il déteste copieusement faire des entrevues. Mais moi, c’est le genre d’entrevue que j’aime. Je vais arriver over-préparée, mais je vais suivre son beat presque à la trace. L’écoute est plus importante que les questions que tu poses dans ces cas-là. »


 


FRANÇOIS BELLEFEUILLE

20 octobre 2016

« J’aimerais aller chercher le tendre et le plus posé chez lui. Le gars derrière la bête, derrière le clown. »


 


VÉRONIQUE CLOUTIER

6 décembre 2016

« Mon défi sera de lui enlever son chapeau d’animatrice pour qu’elle me suive sur ma route de l’entrevue. Qu’on puisse réfléchir sur la fille de scène, et où ça l’amène après deux ans à tourner Les Morrisette. »


 


DOMINIQUE CHAMPAGNE

9 février 2017

« C’est un gars qui a tellement de grosses influences, qui puisent chez des artistes immenses et qui se les approprie. Je voudrais parler de création, du processus, de la naissance de l’idée brute et d’en faire quelque chose de cohérent. »


 


LOUIS T

2 mars 2017

« Ce sera une première vraie rencontre. C’est le fun quand c’est une première fois. Ça donne souvent des débuts d’entrevue plus fébriles et agréables. C’est un gars de contenu, d’idées, peut-être que je vais y aller du tac au tac. Ping-Pong avec Louis T. »


 


BÉATRICE PICARD

16 mars 2017

« Une entrevue avec des gens qui ont ce bagage-là, c’est comme une boîte à surprises, comme quand tu trouves une boîte à souvenirs dans le grenier de ta grand-mère. Ça va être : racontez-moi des histoires. »


 


ANNE CASABONNE

6 avril 2017

« Le grand public la connaît beaucoup pour ses grands rôles à la télé et au théâtre, des personnages auxquelmais c’est une fille de mots. On va parler d’auteurs, on va parler de mots. Je crois qu’elle écrit aussi. »


 

Les traces

Les entretiens se dérouleront donc dès 17h, et durent de 40 à 50 minutes chacun. Non seulement les gens sont conviés à prendre part gratuitement aux entretiens Chez Georges-Émile en se pointant sur place (premier arrivé, premier servi), mais la plupart des entrevues seront diffusées en simultané sur la page Facebook de la Place des Arts, et des capsules regroupant les meilleurs moments seront mis en ligne sur le site web de la Place des Arts tout au long de la saison.

À la fin de la série, des capsules thématiques seront aussi publiées.

Pour plus de détails au sujet de la série d’entretiens Chez Georges-Émile, visitez cette section de la page web de la Place des Arts.

Événements à venir

Vos commentaires