Shinedown
Critique Publié le

Shinedown et Papa Roach à la Place Bell | Un mardi soir mémorable

« Show me what a rock n’ roll show looks like » (Montrez-moi à quoi un spectacle de rock n’ roll ressemble), a lancé le chanteur du groupe Papa Roach à la foule de la Place Bell, mardi soir. Et c’est bien ce que les spectateurs ont fait.


Papa Roach : la parfaite mise-en-bouche

Ceux qui ont pris le temps de se déplacer un soir de semaine pour assister aux performances des trois groupes rock — Shinedown, Papa Roach et Asking Alexandra — ont apporté toute leur énergie. Du haut des gradins, je prenais grand plaisir à observer les spectateurs sur le plancher qui se bousculaient de tout bord tout côté, les crowdsurfers (qui, sans surprise, se faisaient tous rapidement redescendre par la sécurité) et tous les autres qui sautaient sans relâche.

Avec leur nouvel album  Who Do You Trust?, Papa Roach effectue présentement une tournée nord-américaine aux côtés de la tête d’affiche de la soirée. Chose certaine, le groupe de métal alternatif a réussi à mettre la foule dans l’ambiance pour les préparer à l’arrivée de Shinedown en les invitant maintes fois à sauter en chanter avec eux.

Chapeau au chanteur du groupe, Jacoby Shaddix, qui a su établir et garder un contact avec le public durant toute la performance. On pouvait presque dire qu’on s’est attaché au groupe durant la soirée, tant bien que les spectateurs ne semblaient pas vouloir qu’ils quittent la scène pour laisser place à Shinedown.

Et un deuxième chapeau au batteur du groupe, Tony Palermo, qui a su livrer une performance complètement délirante (et inattendue) d’un solo à la batterie entre deux chansons. Si on pensait qu’il s’agissait d’un simple solo au début, c’est avec son énergie, sa justesse et son infatigable persistance qui a fait lever la foule pour l’applaudir chaleureusement.

 

Retour au bercail

Sept ans se sont écoulés depuis la dernière fois où Shinedown a mis les pieds au Canada, et c’était la toute première fois qu’ils performaient à Laval. On peut dire que ça paraissait. Les spectateurs étaient plus qu’excités lorsque le rideau qui cachait la scène a finalement révélé la présence des quatre artistes, accompagné d’un grand jet de feu. En effet, s’ils étaient peu nombreux lors de la performance de Papa Roach, les fans de Shinedown en ont eu pour leur argent quand venait temps de projeter des effets spéciaux.

Dans le cadre de leur tournée Attention Attention, le groupe a quand même séduit le public en jouant leurs chansons de leurs premiers albums : Sound Of Madness, I’ll Follow you, 45, The Crow And The Butterfly. Un peu trop peut-être, diront certains, puisque le groupe n’a performé que deux ou trois chansons de leur nouvel album. Mais quand même, on ne refuse jamais d’écouter les vieux classiques!

« There’s not one single negative vibe in here! », s’est exclamé le chanteur Brent Smith vers la fin de la soirée. Visiblement ému par l’énergie de la foule, ce dernier a promis de ne pas attendre sept autres années avant de revenir dans la région.

Le coup de coeur de la performance va certainement au moment où les quatre membres du groupe se sont réunis sur la plateforme où se trouvait le batteur, Barry Kerch. Tous rassemblés en cercle, cela faisait chaud au coeur de voir les quatre musiciens avoir autant de plaisir à performer ensemble.

En somme, Shinedown a su briller au coeur de la Place Bell, en comblant leurs fans de longue date et ont certainement avoir fait découvrir leur talent à un nouveau public mardi soir. Pas une seule fois est-ce que le groupe a semblé hors de son élément. De leur passage à Laval, on retiendra certainement une énergie contagieuse et une performance digne de leur nom.

Artistes
,
Villes
Salles

Vos commentaires