Wilco
Critique Publié le

Solid Sound Festival: Wilco, Thurston Moore et bien d’autres au Massachussets

*Photos par Manon Fleury

Le 2e Solid Sound Festival, parrainé par le groupe rock américain Wilco, se tenait du 24 au 26 juin 2011 au Musée des arts contemporains du Massachussets (le Mass MoCA) à North Adams (environ 5 h de route de Montréal). Avec Wilco, Thurston Moore, Handsome Family, Liam Finn et bien d’autres au menu, ce festival de 3 jours est une découverte de haut niveau par sa qualité de présentation et son accessibilité.

Un endroit idéal avec 3 scènes extérieures (prestations), salles (concerts acoustique) avec de nombreuses activités, expositions et kiosques ! Sors-tu.ca y a envoyé son collaborateur Éric Robillard qui nous en rapporte les meilleurs moments en texte et en photos!

Jour 1 : Purling Hiss, Pajama Party et Wilco

À notre arrivée en début de cette première soirée, le groupe grunge-rock Purling Hiss venait de débuter sur l’une des 2 petites scènes extérieures. On les compare beaucoup à ce que Nirvana faisait à ses débuts, à l’époque de Bleach. La comparaison est tout à fait juste et ils n’ont pas déçu !

On s’est dirigé vers l’immense terrain avec la scène principale pour le nouveau groupe Pajama Party, composé du chanteur Neil Finn (de Crowded House) et de son épouse. Un passage relégué aux oubliettes, le public n’a tout simplement pas embarqué.

Auparavant, un arrêt s’imposait à la boutique de disques usagés pour se procurer le fameux 45 tours en vinyle de Wilco (I Might) exclusif au festival !

L’écart entre la prestation de Pajama Party et Wilco a été d’une quarantaine de minutes et retardé en raison des averses. Même trempes, cela n’a pas empêché de continuer la fête. Wilco a joué ce premier concert d’une série de 2 en interprétant 22 chansons, incluant 3 nouvelles chansons et ainsi que I Got You de Split Endz en duo avec Neil Finn.

Pajama Party

Jour 2: Liam Finn, Thurston Moore, Handsome Family, Sic Alps et plus!

En cette deuxième journée, nous avons visité quelques expositions, dont celle de la série d’affiches de Wilco, ainsi que quelques installations sonores.

Les expositions du MoCA pendant le festival Solid Sound


Par la suite, une délicate prestation de Sarah and Johnny a séduit le public, suivie de la guitare à 4 cordes et de la batterie du groupe rock de San Francisco Sic Alps qui a été sans bavure du début à la fin, des chansons loufoques et sombres du couple et duo originaire du Nouveau-Mexique Handsome Family.

Sarah Lee Guthrie

Sic Alps

Handsome Family

Liam Finn

La surprise du festival: Liam Finn qui a conquis complètement ses spectateurs, avec l’apparition du batteur de Wilco, Glenn Kotche, l’instant d’une chanson.


Thurston Moore et Here We Go Magic

Pour sa part, le groupe Here We go Magic a semblé avoir été mal positionné dans la grille horaire après le succès du fils de Neil Finn, qui jouait auparavant. La pluie est revenue compliquer les choses pendant les prestations de Jamie Lidell et Dave Douglas & Brass Ecstacy.

Retour au beau temps pour la prestation du chanteur de Sonic Youth, Thurston Moore qui a interprété la plupart des chansons de son nouvel album Demolished Thoughts, accompagné de violon et de harpe. La rock star nous a fait rire en s’avouant inquiet, comme tout bon père de famille, de sa fille de 16 ans qui ne semblait pas être présente parmi les spectateurs tel que convenu. Finalement, il a reçu un message texte de sa part : « Yo, je suis ici ! »  Papa soulagé.

Wilco: Part II!

Un avertissement d’orage a semé un peu la panique et le bluesman Syl Johnson a du écourter sa prestation. Les averses intenses ont eu lieu pendant une vingtaine de minutes mais cela n’a pas empêché Wilco d’effectuer un 2e concert en 2 soirs avec 27 chansons, dont 3 autres nouvelles tiré du futur album, The Whole Love, à paraître le 17 septembre. Comme nous l’apprenions récemment, Wilco sera d’ailleurs de passage à Montréal en septembre (plus de détails).

Deux grilles de chansons complètement différentes en 2 soirs, à une ou 2 chansons près. Pendant ce 2e concert, plusieurs artistes présents au festival sont venus rejoindre Wilco le temps de quelques chansons, dont Liam Finn et Sarah Lee Guthrie avec Johnny Irion.

Pour la dernière journée, on a eu droit à des trucs plus expérimentaux, dont un avant-gardiste dans le domaine de la musique actuelle accompagné de sa basse modifiée, un dénommé Darian Gray qui bosse dans la musique de films.

Il y avait également des projections de courts films dans certaines salles tout au long du festival. Après ce 20 minutes d’intense travail de Monsieur Gray, on a eu droit au projet solo de Glenn Kotche (batteur de Wilco) à la batterie: une prestation épatante. Des films d’animation projetés sur une toile géante accompagnaient à merveille les élans de Glenn sur son immense batterie à la Rush.

Sur la scène extérieure, un chanteur de soul prometteur était présent: un dénommé JC Brooks.

Les « side projects » de Wilco étaient de mise lors de cette journée de fermeture dont le bassiste de Wilco avec The Autumn Defense sur une petite scène extérieure qui était remplie à craquer ainsi que le claviériste de Wilco avec Pronto en salle.

Nous avons plutôt opté pour Liam Finn en prestation acoustique dans une galerie devant une foule d’environ 100 personnes. Une prestation de 8 chansons dont une de son défunt groupe Betchadupa et l’incontournable Gather To The Chapel.

Le festival s’est terminé avec la réunion de Nels cline et Thurston Moore (expérimentation) après une absence de 13 ans pour Pillow Hand et le fameux Levon Helm du groupe légendaire The Band sur la scène principale.

Une fin de semaine de rêve (oublions la pluie) avec des gens paisibles qui partagent la même passion que nous : la musique, la culture et les arts. « Montréal !? », s’exclament quelques américains contents de nous parler. Une demoiselle a même lancé un  » Ceci est un très bon spectacle », avec un accent cassé. La musique est et restera le langage universel…

Vos commentaires