Stone Sour
Critique Publié le

Stone Sour et In This Moment au MTELUS | St-Valentin ébène et écarlate

Mardi soir, une onde de choc partiellement féminine a envahi le MTELUS, à Montréal… La collision de deux tournées nord-américaines, celles d’In This Moment et de Stone Sour, a créé une superbe soirée de pré-Saint-Valentin. Mais on oublie les oursons en peluche et le chocolat ici: les groupes nous ont offert de magnifiques présents, qui enrichissent bien plus la vie que des cadeaux éphémères. Aperçu d’une nuit rouge et noire, qui a réuni les amoureux du metal.


The Dead Deads et New Years Day: éveiller la flamme!

The Dead Deads ouvre le show devant un public passablement endormi; c’est mardi soir, après tout. D’emblée, on aurait pu qualifier cet ensemble de Nirvana 2.0, mais les comparatifs s’arrêtent à la chemise carreautée et les cheveux blonds. S’apparentant à Black Light Burns (on pense particulièrement à la chanson Coward), et parfois aussi un peu à Weezer, ce groupe de Nashville ne réinvente rien, mais a résolument des couilles.

La chanteuse fait d’ailleurs des superbes backbends, et la batteuse vole un peu la vedette, avec ses dreads qui volent en tous sens, alors qu’elle frappe sans merci sur ses peaux. The Dead Deads, à découvrir! Leur album Sketches and Animation est disponible depuis le 26 janvier dernier. On peut entendre leur single Ghosts, juste ici.

The Dead Deads-MTELUS-2018-0083

Le dernier album de New Years Day, Malevolence, remonte à 2015. On se demande un peu quand le groupe, qui a déjà 6 opus à son actif, lancera son prochain disque.Un spectacle de New Years Day, c’est terriblement bien rodé! Ashley Costello a livré une excellente prestation où, charismatique, elle tenait le public dans le creux de sa main. Cette femme splendide est réellement l’alter-ego féminin de Chris Motionless, avec qui New Years Day a d’ailleurs fait une excellente chanson :

Le groupe fait beaucoup penser à Motionless In White. Un son dans la veine de Eternally Yours, qui aurait été mélangé à un peu de Korn (Spike In My Veins). Les pièces Disgust me et Epidemic ont particulièrement fait lever la foule, enfin réveillée!

New Years Day-MTELUS-2018-0309

In This Moment: grande mascarade un peu décevante

L’aspect visuel du spectacle d’In This Moment est très élaboré et impressionnant, mais on se demande si cela n’est pas au détriment de la musique en elle-même. Un gros « show de boucane » (projections, gun à fumée, cornes géantes…), avec beaucoup de costumes, et d’éclairages variés… Le tout sur un fond sonore peu convaincant.

Les guitares sonnent vraiment thin et les musiciens accompagnant le « Maria Brinks Show » semblent presque s’excuser d’être sur scène. Ils ne prennent pas beaucoup de place, comme si leurs mouvements étaient limités par ceux de la belle éplorée. Dommage, car tout ce freak show aurait pu réellement être utilisé à bon escient, sur de la musique qui est pourtant excellente sur disque.

Maria Brinks est un réel croisement entre une Lady Gaga plus fuckée et Marilyn Manson dans ses meilleures années. Elle a effectué une prestation où sa performance vocale est somme toute acceptable, mais quelque chose est insatisfaisant… On aurait dit qu’elle manquait de souffle, et devait parfois se reprendre afin de bien chanter ses paroles.

Un meilleur équilibre entre le visuel et l’auditif aurait été souhaité, et vraiment, on aurait pu se passer du cover de In The Air Tonight, de Phil Collins…. Bref, In This Moment, pas mal meilleur sur enregistrement. Ils ont d’ailleurs sorti l’excellent Ritualen juillet 2017.

In This Moment-MTELUS-2018-0719

Stone Sour: rassemblement loyal

Saviez-vous que Stone Sour existe depuis 1992? Ayant toutefois connu un hiatus entre 1997 et 2000, ce groupe est un peu le petit frère soft de Slipknot.

Les musiciens ont donc joué de façon très professionnelle, devant un public qui les attendait de pied ferme! En effet, un important retard en a rendu quelques-uns impatients… Mais les fans ont tout pardonné à Stone Sour dès la première note, éblouis par les LED (peut-être un peu trop intenses!), les confettis et les pyrotechnies sur scène! Le groupe a joué quelques morceaux de son sixième album, Hydrograd, lancé l’an passé. Ils ont également puisé dans leur répertoire plus ancien, par exemple Through the Glass, où toutes les voix s’écrasent contre les murs en un chant immense, loyal et puissant.

Corey Taylor est un réel rassembleur, appelant toujours ses fans de la façon suivante: « my friends, my family », ce qui fait rapetisser la salle, se transformant presque en un show intime. Il accorde une importance capitale à l’interaction et à la proximité avec ses fans…

Sa réputation n’est pas remise en question; cet indétrônable de la scène metal ne semble jamais réellement prendre de coup de vieux! Toujours prêt à donner une nouvelle perspective sur les choses, à innover, cet homme authentique est très inspirant. Durant tout le spectacle, la voix du # 8 de Slipknot est d’une pureté et d’une justesse tout simplement incroyables, et il s’amuse avec une guitare sur quelques chansons.
.Stone Sour-MTELUS-2018-0920

À noter que le guitariste Josh Rand n’était pas là : il est entré en centre de désintoxication il y a trois semaines… Un membre « session » le remplace donc pour toute la tournée nord-américaine.

Somme toute, une soirée quasi-romantique, où les maîtres et les maîtresses des sombres passions ont su dompter avec grâce leurs bêtes intérieures sauvages… Et ont donné au public le plus beau des cadeaux: la mort du consumérisme ambiant et le célébration ténébreuse de l’amour universel et ravageur.

Vos commentaires