Sum 41
Entrevue Publié le

Sum 41 au Rock la Cauze de Victoriaville | Entrevue avec le frontman iconique Deryck Whibley

Nul besoin de présenter Sum 41, un des groupes mythiques de la vague skate-punk de la fin des années 90, qui a rythmé l’adolescence de toute une génération de trentenaires d’aujourd’hui à travers le monde. Le 19 juillet dernier, la formation qui compte plus de 20 ans d’existence, a sorti son septième album intitulé Order in Decline. Pour l’occasion, le groupe prépare une grande tournée américaine prévue cet automne et écume les festivals, dont le Festival Rock la Cauze de Victoriaville, le 10 août prochain. Rencontre avec le chanteur et fondateur du groupe, Deryck Whibley.

Un retour réussi

« Je ne sais pas comment expliquer le son de cet album », raconte le chanteur à propos de son dernier né. « Les chansons sont justes sorties comme ça, je n’ai vraiment pas planifié de faire telle ou telle chose et j’ai plutôt laissé venir ça comme ça venait ». Pour le plus grand bonheur des anciens et des nouveaux fans, ce nouvel opus rassemble tout ce qui a fait la force de Sum 41 à savoir les influences heavy, l’énergie punk, les riffs accrocheurs et bien entendu, la voix caractéristique de Deryck Whibley.

Au niveau des textes, Order in Decline ne se veut pas comme un album engagé ou de protestations mais exprime plutôt les différentes réactions et sentiments du frontman face à divers sujets de société. « On a l’impression que le monde d’aujourd’hui est différent mais aussi, il faut dire je suis plus âgé et quand on a commencé nous étions très jeunes, on ne faisait pas autant attention à l’époque », explique l’artiste. « Nous avons tellement de moyens de communications de nos jours comme les réseaux sociaux par exemple. Tout est en ligne aujourd’hui, ça se répand si facilement et ça t’arrive directement dans la face! Alors est-ce que tout est pire maintenant? Peut-être un peu, mais est-ce qu’il y a une énorme différence? Je ne pense pas non plus. ».

Pour la bonne cause

Le 10 août prochain, le groupe canadien se produira au Festival Rock la Cauze à Victoriaville. « C’est super pour nous de jouer à domicile, on adore ça », souligne le chanteur.

C’est amusant, car de notre point de vue de la scène, c’est comme si rien n’avait changé. Nous voyons beaucoup de gens vraiment jeunes qui ont autour de 15 ans jusqu’à la mi-vingtaine dans nos concerts.

De plus, le Festival Rock la Cauze a été créé dans le but d’aider les jeunes âgés de 12 à 30 ans se trouvant en situation de rupture sociale, marginalisés ou en voie de l’être et les sommes amassées en août 2019 permettront à l’organisme Répit Jeunesse de maintenir et d’accentuer sa présence sur le terrain. « On aime prendre part à des choses comme ça », affirme Deryck Whibley. « Je veux dire, à chaque fois qu’on peut apporter un peu de soutien en faisant ce que nous faisons, que ça fait plaisir aux gens et que ça peut les aider, alors on est heureux et c’est très important pour nous. ».

Deryck Whibley au FEQ 2018, photo par Eliott Garn

Des classiques aux nouveautés

Bien entendu les fans sont impatients d’entendre les hits qui ont fait la renommée du groupe comme Into Deep, Still Waiting ou encore The Hell Song. Des titres qui trouveront facilement leur place aux cotés des plus récents. « On a déjà joué quelques chansons et ça s’est bien passé », déclare le chanteur à propos d’Order in Decline. « On a vraiment aimé le faire. On les a jouées de manières sporadiques dans des festivals et ce genre d’événements. Mais pour notre tournée en automne, nous allons jouer plus de ce nouvel album. On adore être sur scène et on est vraiment excité de faire ça. ».

En effet, le groupe prépare une longue tournée nord-américaine pour la rentrée et notamment plusieurs concerts dans des bases de l’US Air Force à travers les États-Unis. Pour l’instant, on ne sait pas s’il est prévu que le groupe face un arrêt à la célèbre Zone 51 en septembre ou si son alter ego glam-rock, Pain for Pleasure sera présent. « Je ne sais pas, vous savez Pain for Pleasure, ça dépend vraiment d’eux », déclare le chanteur hilare. « C’est à eux de décider s’ils vont venir et jouer, mais on ne sait jamais! ».

Pour en savoir plus sur les dates et la programmation du Festival Rock la Cauze et vous procurer des billets, vous pouvez visiter leur site internet.

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires