Taverne Tour
Nouvelle Publié le

Taverne Tour 2019 | 4 parcours selon vos besoins

Du 31 janvier au 2 février 2019, le Taverne Tour prendra possession des bars et salles de spectacles du Plateau. Pour sa 4ème édition, ce festival qui brave l’hiver animera une fois encore l’avenue Mont-Royal en offrant une programmation éclectique autour de nombreux spectacles répartis sur une quinzaine de lieux, tous relativement à proximité les uns des autres. À cette occasion, on vous propose 4 parcours inspirants pour faire le bon choix! Préparez-vous à un minimum de marche, le Taverne Tour propose un modèle propice au butinage (et au pire, c’est pas comme si c’était difficile de trouver un bon podiatre à Montréal!)

Parcours #1 : Survol des talents de la scène locale

Jouer dans des espaces confinés est probablement la meilleure façon d’ouvrir son art au public, et c’est dans l’intimité des bars du Plateau que pourront être découverts des projets locaux qui valent le déplacement.

C’est donc par l’excentrique et intrigant Anatole que l’on entame ce parcours des talents de la scène locale (de Québec, dans ce cas-ci). Baigné d’une pop audacieuse, l’auteur du réussi Testament surprendra bien du monde le 31 janvier au Verre Bouteille avant que l’on s’attarde le jour suivant à quelques pépites.

Photo par Shanti Loiselle

Le 1er février, vous pourrez assister à la douce mélancolie de Jackson Macintosh. Sa folk propre à attendrir les coeurs de l’Esco ouvrira le concert de Video Age. 100 mètres plus loin, l’excitante formation de The Blaze Velluto Collection s’invitera sur la scène du O Patro Vys en compagnie de Venus Furs pour une soirée psyché décontractée. De son côté, Jesuslesfilles partagera également une scène, celle du Baptiste, avec l’énergique trio punk Lemongrab qui lance son premier album dans le cadre du festival!

Le samedi 2 février, attendons-nous à trois spectacles gratuits avec d’abord le hard rock de Blue Cheese au bar MR250, un lieu propice qui respire les pistons mais qui ne se transformera pas pour autant en fromagerie. Comptons aussi sur le néo-surf de Waveyard au Bungalow, soirée se prédestinant en véritable voyage pour tout backpacker se voyant parcourir les routes de la Big Sur. Enfin, il y aura du rap avec Seba & Horg, deux pointures de la scène associées vingt années après leur première rencontre derrière un premier projet commun, Grosso-Modo. Un véritable retour aux sources du rap des années 1990, à vivre au Terminal!

Parcours #2 : Les filles font la loi!

Affichant complet depuis plusieurs semaines, les spectacles de Lydia Képinski à l’Esco (31 janvier) et de Kandle, qui lançait récemment son nouvel album Holy Smoke, au Boswell (2 février) prouvent ainsi que des valeurs sûres féminines composent la programmation de cette 4ème édition.

Outre le trio Lemongrab, ce sont d’autres femmes talentueuses que l’on retrouve sur scène avec notamment la féroce Monctonnienne Laura Sauvage qui éclabousse la scène rock (légèrement grunge) en parallèle de son groupe Les Hay Babies. Elle viendra défendre le 1er février à la Taverne Saint-Sacrement The Beautiful, deuxième album solo aux sonorités rétro bien menées.

Photo par Shanti Loiselle

Entourée d’Ellemetue et de Victime, N Nao se glisse quant à elle discrètement au milieu de toute cette énergie créative, tel un fin cristal de glace dans un vaste champ enneigé. Le 1er février à la Casa del Popolo, sa pop expérimentale, découverte sur son premier album À jamais pour toujours, surprendra par ses résonances sensuelles, parfois troublantes.

Un doux projet qui fait écho à la musique saisissante de Camaromance qui s’invitera sur la petite scène du Verre Bouteille le même soir. Après avoir exploré des sonorités rock sur The Parade (2010) et contribué à l’essor de son label Lazy At Work, l’artiste a dévoilé en 2018 le touchant Chasing Clouds. Apaisant, tout simplement. Consultez notre entrevue avec Camaromance.

Parcours #3 : S’aventurer au-delà des frontières provinciales

Le Taverne Tour, c’est évidemment de beaux noms de la scène musicale québécoise (Galaxie, Les Deuxluxes, Random Recipe), mais on oublierait presque que des frontières sont traversées pour jouer sur le Plateau-Mont-Royal.

Venus d’Ontario ou des États-Unis, une dizaine de bands d’ailleurs garnissent la programmation, à commencer par la soirée rock du 31 janvier à la Sala Rossa qui voit Guerilla Toss (Brooklyn, NY), Frigs (Toronto, ON) et Lonely Parade (Peterborough, ON) se partager la scène pour une soirée qui s’annonce riche en couleur. Dans un tout autre registre, notons aussi le lendemain à l’Esco cette dreampop évasive et saupoudrée de sons 80’s que dévoilera les Américains de Video Age (New Orleans, LA).

Dans la même soirée du 1er février à la Sala Rossa, le groupe torontois Metz soulignera quant à lui sa désormais carrure internationale en transperçant les tympans du public par ce noise rock diablement efficace et d’une puissance inouïe. Puis, autour d’une bouchée de pizza offerte sur le coup de minuit, le groupe punk de Brooklyn Grim Streaker fera durer le plaisir des festivités au Ministère avant la réjouissance du samedi: la venue à l’Esco de Big Business, groupe de rock californien composé de certains membres ayant gravité autour du légendaire groupe The Melvins!

Parcours #4 à la découverte de plateaux musicaux qui valent le détour

Toujours pas décidé par ces 3 premiers parcours?  On vous en balance un quatrième en vrac :

 

Détails et billets pour le Taverne Tour 2019 par ici

Événements à venir

Vos commentaires