The Strawbs
Critique Publié le

The Strawbs comblent les amateurs de progressif de Québec

C’était une prestation musicale de haut calibre qu’a offert le groupe The Strawbs aux fans de rock progressif réunis au Palais Montcalm pour assister au premier concert de cette tournée sur le continent américain.  Ce groupe qui ne date pas d’hier a commencé sa carrière dans les années 1960 sous le nom de Strawberry Hill Boys et leur album «Hero and Heroine» a récemment été choisi par le magazine Rolling Stone comme étant l’un des meilleurs albums rock progressif de tous les temps.


 

Pendant les décennies qui ont marqué l’histoire du groupe, ce dernier a réalisé une multitude de pièces mélangeant les genres allant du rock au progressif en passant par le folk.  C’est donc avec dans son répertoire une quantité importante de pièces et un album sorti en 2017 (The Ferryman’s Curse) que Dave Cousins et sa bande formée de Dave Lambert, Chas Cronk, Tony Fernandez et Dave Bainbridge se sont présentés à Québec.

C’est avec un Dave Cousins en voix que The Strawbs a ouvert le spectacle avec la pièce The Nails From the Hands of Christ tirée de son plus récent CD, The Ferryman’s Curse, sorti en 2017.

Ils ont poursuivi ainsi pendant près de 2h30 avec des pièces de leur répertoire (15 pièces sans les rappels) et ce, au grand plaisir d’un public qui n’a pas manqué de faire sentir son plaisir en faisant de nombreuses ovations debout.  Parmi celles-ci, mentionnons Ghost, So Close And Yet So Far Away, Ten Commandments et naturellement les morceaux très attendus de Hero and Heroine qui ont soulevé l’enthousiasme des fans du groupe.

Le choix des pièces a permis aux musiciens du groupe de faire étalage de leur talent et de toutes évidences, le public a apprécié la prestation de ce soir.  Un public qui connaissait bien The Strawbs et son répertoire.

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires