NOFX
Critique Publié le

Heavy Montréal 2015 | Un « after » Heavy Montreal déjanté avec NOFX

Vendredi était la première journée où le festival métal Heavy Montréal laissait à ses adeptes le plaisir de faire sonner la douce mélodie des tourniquets. Malgré sa programmation de 10 heures, certains en voulait encore et ça tombait bien parce que Fat Mike et ses comparses de NOFX étaient au Métropolis pour l’after-party du festival.

Le quatuor a fait sont entrée sur scène sur le coup de minuit quinze et c’était clair que ce serait un spectacle épique surtout quand Fat Mike est arrivé coiffé d’un mohawk rose qui s’agencait parfaitement avec sa robe de la même couleur. Oui, vous avez bien lu… une robe !

Ce qui était tout aussi frappant dès les premières chansons, c’est que les gars étaient encore aussi tight qu’il y a 20 ans. Les interventions entre les chansons étaient toujours remplies d’histoires aussi abracadabrantes et incroyablement drôles.

Photo par Corentin Hignoul

Photo par Corentin Hignoul

Coté musical, les grands classiques étaient au rendez-vous que ce soit Linoleum, The Brews ou leur reprise de Aux Champs Elysées de Joe Dassin. Malheureusement, la fameuse pièce The Decline n’a pas trouvé son chemin jusqu’au setlist. Une belle surprise aussi quand Melvin (guitariste) a annoncé avant les premières notes qu’ils allaient joué The Longest Line EP au complet.

Un after-party exactement comme on l’espérait, nous ramenant tous inévitablement à la polyvalente. Pour ceux qui sont déçus de les avoir ratés, vous pourrez toujours vous reprendre : le band joue aujourd’hui (samedi) sur la scène Molson Canadian du Heavy Montréal.

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires