Video Games Live
Critique Publié le

Video Games Live au Grand Théâtre de Québec | Pour les adeptes et les nostalgiques

C’est malheureusement devant une salle à moitié pleine que Tommy Tallarico présentait son spectacle Video Games Live au Grand Théâtre mercredi soir. C’est en soi un projet très audacieux de reproduire des trames sonores de jeux connus avec un orchestre symphonique, le tout accompagné de projections vidéos. C’était pourtant très réussi et toute une expérience intense.

Il faut dire que le spectacle s’adresse à un public très différent que celui qui fréquente les orchestres symphoniques habituels. Dès les premières notes du premier morceau, tous les fans rassemblés à la salle Louis-Fréchette ont su reconnaître les symphonies du classique jeu Castlevania. Tel un concert rock, Tallarico incitait les spectateurs à crier et à applaudir s’ils appréciaient ce qu’ils voyaient ou entendaient. Tout le contraire d’une foule de musique classique!

Par moments, on avait droit à un retour en enfance (pour les plus vieux) en parcourant les sonorités plus rétros des jeux vidéo qui en ont rendu nostalgique plus d’un, notamment avec des medleys des chansons de Megaman, Earthworm Jim, Metroid, Tétris et Mario Bros. Du côté actuel (et pour les plus jeunes), d’autres medleys se sont joints, comme une chanson du jeu unique à la Playstation, Uncharted 2, en passant même par World of Warcraft et Final Fantasy, pour ne nommer que ceux-là. Chaque génération de joueurs a pu y trouver du sien en cours de cette soirée qui marquait déjà pas mal de points du côté du public.

Partager la scène

Fidèle à son habitude, Tommy Tallarico a invité un groupe de jeunes artistes de la région à partager la scène avec lui. C’est le jeune trio de Québec Trifantasy qui a eu la chance de se joindre à la troupe pour reproduire deux trames, dont la célèbre symphonie du classique Tétris.

Pour clore cette magnifique soirée, le chanteur original de la chanson thème de l’émission à succès POKÉMON, Jason Paige, est monté sur scène pour venir interpréter la chanson. C’est sans surprise qu’on s’est aperçu que tout le public connaissait les paroles!

Il faut admettre que le prix des billets (soit près de 85$) est probablement la cause de ce manque de public. Mais, il en reste que les fans sur place ont bien habité la salle et ont fait en sorte que la soirée soit réussie. C’est un spectacle qu’on recommande à quiconque a eu la chance de jouer à des jeux vidéos dans sa vie. Petits et grands sauront y trouver leur compte.

Vos commentaires