Whereisalex
Critique Publié le

Whereisalex au Newspeak | Les amateurs de musique électro comblés

Whereisalex a fait son apparition vendredi soir à la salle de spectacle de la rue Saint-Élizabeth. Alors que cette salle est particulièrement prisée par les amoureux de musique électronique, la foule se souviendra certainement de cette performance unique en son genre.

 

Une ambiance électrisante

Dès la première chanson, Whereisalex a su mettre la table quant à l’ambiance dans la salle. Sous les néons bleus qui clignotaient au plafond, la foule dansait avec enthousiasme lors de la majorité de son «set». Le DJ s’assurait de jouer des chansons entrainantes qui réussissaient à faire sauter tout le monde, comme lors de la chanson Charge de Boombox Cartel. La plupart des gens présents n’avait pas peur de prendre l’espace qui leur fallait afin de sauter et se déployer un peu partout au rythme varié des chansons. Par conséquent, il faisait très chaud, c’est le cas de le dire !

Chose certaine, c’est que jeune DJ a été apte à rassembler son audience sous la diversité des genres musicaux qu’il leur proposait. Tout au long de sa performance, la foule a pu sauter sur ses choix de chansons du style trap, chanter en chœur sur du Kendrick Lamar et du Drake ainsi que se défouler sur du métal lors de l’arrivée inattendue de la chanson Chop Suey ! de System Of A Down.

Il a également réussi à charmer la salle lorsqu’il a joué son propre remix de la chanson Say It, de Tove Lo. Son remix a été accueilli à bras ouverts par le public montréalais qui semblait ravi de cette production originale.

 

Sous les néons

La salle assez petite ne permettait pas beaucoup de jeu quant à l’exploitation d’un support visuel. Cependant, les néons au plafond étaient bien suffisants pour permettre des jeux de lumière captivants pour la petite foule présente. Au fond de la salle, près du bar, des groupes d’amis appréciaient la musique en discutant autour des tables.

Le son était également très fort, juste assez pour satisfaire les amateurs de spectacles. La qualité de la bass était résonnante dans toute la salle, alors que la foule pouvait très bien la ressentir sous leurs pieds.

Un petit problème technique est cependant survenu lors de la soirée, alors que la musique a cessé de jouer pendant quelques secondes. Réactions de la foule : de la confusion et de la déception. Mais ce fut de manière très éphémère, puisque le bris technique s’est remis sur pied après quelques secondes. Malgré ce petit contre-temps, le reste de la soirée s’est déroulée sans autre pépin de ce genre.

 

Un sourire mémorable

Malgré quelques moments plus lents, Whereisalex a su rétablir l’énergie grâce à son sourire et sa participation avec le public. C’est effectivement un comportement qui a su encourager les auditeurs à se remettre dans l’ambiance, la bonne humeur du DJ étant contagieuse.

C’est vers 2 :15 AM que Whereisalex a dit au revoir aux Montréalais avant de disparaitre derrière la scène. Après son départ, c’est plus de la moitié de la foule initiale qui s’est dirigée vers la sortie, tandis que l’autre est restée pour appréciée les DJ qui jouaient pour clôturer la soirée/nuit.

L’événement organisé par I Love Neon et Dirty Crooks a réussi à réunir les fans d’EDM et des autres genres, vendredi soir. Les DJ Tibe, Remeti et The Lost Boys ont également réussi à réchauffer la foule avec leur énergie.

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires