Why?
Critique Publié le

Why? au Ministère | Soirée intime et sans contrainte

Dans une salle étroite et assez pleine, le groupe de Cincinnati Why? est venu présenter la musique éclectique et personnelle de son nouvel album « AOKOHIO ». Menée par le rappeur et chanteur Yoni Wolf, la formation sait plaire avec son captivant mélange créatif d’indie rock et de hip hop alternatif.

Du hip hop au indie rock

Pendant son spectacle d’à peine plus d’une heure, Why? a proposé des chansons souvent trop courtes, mais riches musicalement et légèrement plus déjantées que les versions studio. Des chansons dont la majorité provenait du tout dernier album, sorti début août, qui est un tantinet moins pop et plus expérimental que certains albums précédents.

Composé de Yoni qui était encerclé des quatre musiciens, dont son grand frère, le drummeur Josiah Wolf, le groupe a interprété les joyeuses et entraînantes Stained Glass Slipper et Reason, ainsi que des plus vieilles pièces comme Afterschool America au style unique et lo-fi, la populaire Gemini (Birthday Song) provenant de l’excellent tout premier album Elephant Eyelash, et la puissante et vivement acclamée The Vowels, Part 2 : un des meilleurs moments de la soirée.

Proche de son public

La soirée s’est caractérisée par une succession rapide de pièces, entrecoupées de séances de questions-réponses. Tout comme pour sa musique, Why? ne s’est pas laissé imposer des règles concernant le déroulement normal d’un spectacle. Durant ces séances, Yoni a dû notamment définir son propre style de musique difficile à classer en tant qu’art music (à défaut de le classer comme rap rock et tomber dans une toute autre catégorie). Art music semblait être un terme approprié pour définir ce mariage intéressant et innovant de samples étranges et de solos de guitare inusités sur lesquels Yoni passait souvent du chant au rap, avec sa voix typiquement nasillarde, à l’intérieur même d’une chanson.

Dans la salle un peu vidée et plus éclairée vers la fin de la soirée, Why? a changé de formule pour son rappel acoustique et intime : les cinq membres se sont rassemblés autour d’un même micro pour chanteur en choeur quelques dernières pièces.

Le groupe généreux et charmant a offert son style caractéristique si rafraîchissant et authentique qui donne l’impression d’une musique libre qui n’essaie pas de faire partie d’un courant indie à la mode, au plus grand bonheur des fans.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

MONTREAL tonight with @barrietheband at @leministere.ca get your frisbee on.

Une publication partagée par WHY? (@whywithaqmark) le

 

Première partie : Barrie

Le groupe new-yorkais Barrie a cassé la glace dans la petite salle, encore si peu remplie que les places du fond étaient priorisées pour ne pas se retrouver seul devant la scène. Devant un public calme et sur un fond de bruits de bouteilles provenant du bar, le quatuor a interprété ses douces chansons dream pop invitantes, mais qui mériteraient probablement plusieurs écoutes pour accrocher davantage.

 

Liste de chansons :

  1. Peel Free
  2. Reason
  3. Afterschool America
  4. Apogee
  5. This Ole King
  6. Deleterio Motilis
  7. Stained Glass Slipper
  8. Waterlines
  9. High Dive
  10. One Mississippi
  11. The Vowels, Part 2
  12. Proactive Evolution
  13. The Crippled Physician
  14. Gemini (Birthday Song)
  15. Rock Candy
  16. Once Shy
  17. The Shame
  18. Bloom Wither Bloom (for Mom)
  19. Into the Shadows of My Embrace

Rappel : 

  1. January Twenty Something
  2. Shirtless, Sheetless And Sleepless
  3. Twenty Seven
  4. Brook & Waxing
Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires