Festival Zoofest
Critique Publié le

Zoofest 2012 : Compte-rendus des Nana Coustiques, Neev, Peckel et Roffel, Francine Lareau, La Belle Province et La Télépathie

Les Nanas Coustiques
– Chanson humoristique –
(Église au Toit Rouge)
À l’affiche :  21 juillet, 19h15

Les trois demoiselles qui forment le trio acoustique humoristique Les Nanas Coustiques réussissent sans problème à capter notre attention avec leurs mélodies à quelques accords agrémentées de paroles simples et accrocheuses. Il faut admettre que l’ajout d’un groupe de quatre musiciens donne un net avantage à leurs compositions.

Les chansons sont généralement de courte durée et les interventions entre chaque chanson, imbibées d’un charisme de « power gurl », en font une prestation typique mais réussie. Elles sont même parvenues à convaincre une dame dans la cinquantaine avancée à lever son chandail pour nous faire voir son soutien-gorge (!) en échange d’une copie de leur CD, sorti en avril dernier!

Seul hic : Une pause de quelques minutes en plein spectacle, afin de permettre un « jam » un peu sorti de nulle part entre les quatre gars. Un peu inutile au spectacle. Sinon, aucun doute: elles vous accrocheront le sourire au visage !

Cote: 3,5 sur 5

Neev
– Stand-up –
(Studio Hydro-Québec du Monument-National)
À l’affiche: 14-15-22-23 et 28 juillet, 20h30

Un grassouillet, un peu complexé et issu de parents marocains, vient nous raconter son quotidien de tous les jours avec quelques anecdotes salées à saveur ethnique. Que ce soit l’Allemand saoul typique soupçonné d’être engagé par les centres de villégiature ou l’Africain pro-Mandela ne vivant même pas dans son pays, il arrive à les mettre dans sa poche en demeurant lui-même.

Que pensez-vous également de remplacer les casques bleus de l’ONU par les rastas de la Jamaïque ? Il a sa propre théorie là-dessus. Il est aussi capable d’imiter des personnalités connues et même de chanter en s’accompagnant à la guitare ! Une heure très convaincante en sa compagnie. On lui souhaite longue vie dans le domaine. Belle découverte, ce Neev.

Cote: 4 sur 5

Peckel et Roffel
– Théâtre d’objets –
(Underworld)
À l’affiche à la Tent A cool, du 17 au 22 juillet inclusivement à 22h

« Une histoire d’amour all dresss ». Voilà un titre qui suscite une certaine curiosité. On embarque, ça nous surprend par moments mais c’est un peu long, banal comme histoire. On ne reproche aucunement l’imagination des deux créateurs: ça frôle l’avant-gardisme. On a droit à des rebondissements par rapport aux choix des objets. C’est brillant, calculé et soigneusement manipulé mais on s’y perd à la longue!

Cote: 2,5/5

Francine Lareau
– Stand-up –
(La Balustrade)
À l’affiche: 12-13 et 14 juillet.

« Chus pas connue (encore!) » est le premier spectacle d’humour de cette comédienne et membre de l’UDA (faut préciser) qu’on a vu dans les téléséries 4 et demi et Scoop. Ça se passe plutôt bien, mais on se questionne un peu à savoir ce qui lui manque exactement pour être une vraie comique. Du collagène, du rembourrage comme elle affirme dans son spectacle pour reçevoir un appel pour une audition ? Non, pas dans ce sens-là.

Le spectacle devient un peu répétitif à la longue, on sourit mais les blagues ne surgissent pas, on ne s’esclaffe que rarement. Plutôt réussis sont les numéros de l’achat d’un écran plat (3D), l’extrait sur les émissions de cuisine et surtout l’imitation d’une femme d’un village éloigné (ou pas) qui parle sans arrêt sans vouloir rien dire… pendant cinq minutes ! Ajustement requis, mais il y a du potentiel.

Cote: 2/5

La Belle Province
– Humour –
(Église au Toit Rouge)
À l’affiche les 19 et 20 juillet

Cinq humoristes (Cyr, Leblanc, Boulianne, Delisle et Frenette) viennent nous vanter leurs régions d’origine afin de débattre sur une question vitale: laquelle est la plus chaleureuse. Débat d’une heure, donc, animé par Korine Côté avec quelques questions pointues. Une excellente idée où l’humoriste doit être vive d’esprit.

Ce concept semble avoir la cote chez les plus jeunes. La salle était remplie à craquer malgré l’absence d’un système de ventilation. Spectacle qui nous dilate la rate. Il ne reste que 2 représentations alors faites vite !

Cote: 3,5/5

 

Le Télépathie
– Mentalisme –
(Katacombes)
À l’affiche les 12 et 13 juillet

Qu’est ce que c’est ? Un pro des phénomènes paranormaux, Stéphan Thérien, qui vient nous montrer ses pouvoirs à lire dans les pensées. Ne craignez rien, c’est plutôt une démonstration de ses capacités avec l’aide de quelques spectateurs présents. Fort sympathique et pince-sans-rire, il réussira à convaincre les sceptiques ! Bon choix de fin de soirée.

Cote: 3 sur 5

Événements à venir

Vos commentaires