ZZ Top
Critique Publié le

ZZ Top à la Place Bell | Barbe’n’Roll authentique

Simples et sans artifices, les légendaires barbus du Texas ont envoyé une heure et quart de pur blues rock’n’roll hier soir à Laval, et ça groovait à mort. Les vieux ont encore un feeling incroyable.

La première réaction des gens quand tu leur dit que tu vas voir ZZ Top c’est : ils sont encore vivants ? Et oui, et en plus ils jouent encore et ils remplissent des stades. Les trois mêmes gars depuis 69, qui est aussi l’âge qu’ils ont aujourd’hui. On pourrait presque se demander si c’est toujours les mêmes, cachés derrière leurs lunettes noires, chapeaux et barbes : mais un feeling, un jeu et une voix comme ça, c’est inimitable.

Ouvrant avec Got Me Under Pressure, le trio fait lever la salle bien remplie. Pas de décor, pas de jeux de lumières excessifs, juste des amplis et trois vieux rockers qui on l’air de bien s’éclater, et le communique très bien. Et mine de rien, ça envoie des riffs superbes, tellement simples mais tellement efficaces. Excellent son de guitare, pas de pédales, pas d’effets, le pur son rock’n’roll et des solos bluesy avec un feeling qui traverse la foule jusqu’aux plus hauts sièges : Billy Gibbons est un maître absolu.

Même si il trouve le moyen de se planter d’accords dans le tube planétaire Gimme All Your Lovin joué dès le début du concert. Et alors ? C’est ça le rock’n’roll, ça bouge, c’est vivant, et c’est pas toujours parfait. Et c’est génial à voir et entendre. Si les Rolling Stones s’entourent de plus de musiciens pour arrondir les coins, ZZ Top eux restent en trio, et quelle classe, quelle pureté de blues, quelle authenticité.

Le public ovationne le trio texan. Mississipi est remplacé par Montréal dans My Head’s in Mississipi. « On est allé à Londres jouer avec notre ami Jeff Beck, il voulait jouer un morceau rock’n’roll avec nous. On lui a dit non, faisons plutôt un truc country ! » Et le groupe d’enchaîner Sixteen Tons, et quelle voix grave de Billy, et quel solo encore. Finalement c’est presque triste de voir ce genre de groupe et style de rock dans une salle immense, ça perd un peu de sa magie. Mais quelle performance.

Les guitares à fourrure blanche sont de sortie pour le classique Legs, et c’est déjà l’heure du rappel. « Hey Billy, fait ton truc là. » « De quoi ? » « Ouais ton truc à la guitare là ! » Et Gibbons nous balance La Grange et un des riffs les plus iconiques de l’histoire de la guitare électrique qui trônera pour toujours au panthéon du Rock. Le public crie encore plus avec Tush, et ZZ Top conclue en beauté avec une bonne reprise d’Elvis, Jailhouse Rock.

Certes, comparé au reste des shows d’Aréna Rock qui approchent souvent les deux heures en nous en mettant plein la vue, c’est un peu court et il ne se passe pas grand chose en dehors de la musique. Mais justement, quelle performance musicale, pure et authentique, sans fioritures: ZZ Top est une légende du rock et l’a encore prouvé.

Ouverture: The Damn Truth
Un peu comme ZZ Top, les montréalais sonnent beaucoup plus rock en spectacle qu’à la radio, et c’est une bonne surprise, et ça joue très bien. Dommage , c’est le chaos à la billetterie, et on verra seulement deux chansons…

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires