Kensico
Entrevue Publié le

Entrevue | Kensico: l’amour, les voyages et les collaborations

Par un froid glacial, Sors-tu.ca a eu l’occasion de rencontrer la jeune artiste Kensico, alias Gaëlle Bellaunay. Française d’origine, cette globe-trotteuse est aujourd’hui installée à Montréal, après avoir voyagé longtemps aux États-Unis, et en Amérique du Sud. Elle sort son premier album, enregistré au mythique Rancho de la Luna, le 27 janvier. Récit d’une conversation sur l’amour, les voyages et les collaborations multiples.

 

Rencontres

Kensico est musicienne depuis son plus jeune âge. Ses premiers concerts à 14 ans, l’artiste a quitté le cocon familial rapidement pour faire de la musique. Pendant longtemps, la jeune femme a vécu au jour le jour de ses concerts.

Puis elle a rencontré Daran grâce à un ami commun : Miossec. Tous deux ont alors travaillé à l’album de Kensico, White Sage. Ainsi, la plupart des chansons de ce premier opus ont été écrites par les deux artistes. « On aime bien travailler chacun dans notre chambre. Soit lui partait d’un de mes textes, soit, plus rarement, je partais d’une de ses musiques ».

La suite de l’histoire est digne d’un roman. Arrivée au Québec avec un album pratiquement fini Kensico a alors rencontré Matthias Schneeberger (Gutter Twins, Twilight Singers). Une première rencontre qui va se poursuivre par de nombreuses autres.  « Daran et moi sommes arrivés au Québec avec une démo pas mal aboutie et puis j’ai rencontré Matthias Schneeberger ici et il a voulu faire partie du projet. Sauf que petit à petit, il y a des gens qui ont voulu se greffer sur le projet les uns derrière les autres, et en fait, c’était devenu un délire de producteurs. Il n’y avait plus une même direction sur un seul et même album, c’était plein de personnalités différentes, ce n’était plus très cohérent. »

Photo par Manon Boquen

Photo par Manon Boquen

 

Deuxième version

La première version de l’album étant devenue trop éclatée, toute l’équipe s’est décidée à en refaire une deuxième, avec pour « capitaine de navire » Daran. Tous ensemble, Kensico, Daran, Mathhias Schneeberger, mais aussi Chris Goss (Queens of the Stone Age), sont allés enregistrer l’album au célèbre studio le Rancho de la Luna.

Entre temps, Kensico avait écrit des chansons avec Matthias dans le désert, et avait aussi reçu une surprise d’un certain Alain Johannes (Queens of The Stone Age, Arctic Monkeys). « Un jour j’ai reçu un courriel d’Alain qui me disait « Je passais au studio, et Matthias mixait. J’avais envie de faire des choses qui te plaisent, si ce n’est pas le cas tu peux les jeter ». C’était tellement extraordinaire ce qu’il fait ! »

Amour, voyage, et solitude

Kensico, dont le nom de scène est inspiré d’une rue de New York dans laquelle elle a vécu, a beaucoup voyagé. Cela se ressent beaucoup dans la composition et les arrangements de l’album, mais, à première écoute, moins dans les paroles. En effet, le thème prédominant de White Sage est l’amour. Mais l’amour perdu, parti, désenchanté. Toutefois Kensico explique cela: « Il peut y avoir un vrai lien entre l’amour et le voyage, ou les amours contrariées on va dire, et la distance. Les actes manqués sont omniprésents dans cet album. Mais il peut y avoir une relation de cause à effet entre les deux. »

Parmi les écoutes de cet album quasiment entièrement en anglais – sauf une chanson en français intitulée Demi Tour, car « c’était un ovni de toute façon dans le disque et tout le monde voulait la garder » – on retrouve également le thème de la solitude. Un thème plus proche de celui du voyage, et que Kensico défend aisément: « En fait, j’ai toujours eu beaucoup d’attirance pour les éléments […] L’infiniment grand, l’infiniment petit, la notion de se sentir seul. C’est peut-être pour ça aussi que j’aime le désert, j’aime la jungle, j’ai passé beaucoup de temps dans des endroits comme ça. […] C’est important de se retrouver dans ce genre de lieux pour se concentrer un peu sur soi. Savoir qui on est, ce qu’on fait, ce qu’on veut, savoir ce qu’on a dans le ventre, et ne pas passer à côté de certaines choses. »

Sur cet album pop rock aérien et assez sombre, les auditeurs seront plongés dans l’univers introspectif de Kensico.

Histoire cachée

White Sage cache de nombreuses perles, comme la poignante If I Blew My Head Off.  Parmi elles, se trouve aussi Absinthe & Morphine for Breakfast, une chanson dédiée à un certain Dédé la Fleur. Cet homme était une figure mythique de l’île d’Ouessant en Bretagne, et de la scène musicale du Finistère (toujours en Bretagne). « Dédé était une sorte de philosophe, il avait une maladie génétique rare qui apportait un regard sur la vie différent. Il avait beaucoup d’humour, et faisait relativiser beaucoup de choses. On a passé beaucoup de temps ensemble à refaire le monde. » Kensico a ainsi voulu lui rendre hommage sur cet album.

Concerts et tournée

Kensico commence une tournée à partir du 16 janvier au Québec. Elle fera d’ailleurs son lancement d’album à la Vitrola le lundi 19 janvier. Pour ses premières dates, elle sera accompagnée de Daran, André Papanicolaou, Colin Burnett et Yves Labonté. Une belle équipe pour vous faire découvrir son univers. Son album sera en vente dès le 27 janvier.

Événements à venir

Vos commentaires

Sors-tu.ca vous recommande...