Gala GAMIQ 2018
Nouvelle Publié le

Le palmarès du GAMIQ 2018 dévoilé

Pour une nouvelle année encore, le GAMIQ aura offert une visibilité à ces artistes émergents que d’autres galas oublient parfois. Dans l’antre du Café Campus, l’évènement de cette année aura offert hier de belles victoires, mais aussi des performances scéniques détonantes. FouKi, Milk & Bone, Les Louanges et bien plus encore sortent grands vainqueurs de cette 13e édition.

Le rap à l’honneur, Grimskunk honoré

À défaut d’une cérémonie interminable qui dura près de quatre heures, il fût plaisant de retrouver des nommés diversifiés durant ce Gala de l’alternative musicale indépendante du Québec (GAMIQ). Le nombre de nommés est peut-être aussi long qu’une liste d’épicerie de Philippe Couillard, mais elle offre certainement ce qui se fait de mieux (ou presque) sur la scène alternative québécoise aujourd’hui. Parmi les vainqueurs, on notera une belle délégation de rappeurs avec FouKi (Choix du public), Eman x Vlooper (Album Rap de l’année), mais aussi dans d’autres registres Lydia Képinski (Album pop de l’année), Les Louanges (Révélation de l’année), Keith Kouna (Album Rock de l’année), Fuudge (EP Rock de l’année), Oktoplut (EP punk de l’année) ou les membres de Grimskunk avec un hommage pour leur carrière en plus du prix du « spectacle de l’année ». Ces derniers furent accompagnés sur scène par une belle présence, celle de Lucien Francoeur avec une inévitable bière dans la main. Un beau moment.

Photo de Flamme

Des femmes bien représentées

Ces couleurs sonores à trajectoires variables auront offert aussi durant les interludes live du rock puissant avec Renard Blanc, des effluves latines grâce Sonido Paseo ou de l’absurde avec Robert Fusil et les Chiens Fous (qui brisèrent un violon sur scène, quand même). On soulignera notamment que tout au long de la soirée, une belle représentativité féminine se sera succédée chez les nommées ou sur scène, mettant en lumière des femmes du métier ainsi que des musiciennes enthousiastes à l’image de Donzelle, des élégantes K-Iri, des charismatiques Random Recipe, de Tu/Lips ou de la rappeuse Marie-Gold, qui remporta un prix pour son EP Une Mélodie. Par ailleurs, le joyeux Alex Burger, Of Course tout comme L’Amalgame auront animé ces changements de plateau.

Photo de Flamme

Une édition sous le signe de l’absurde

Derrière l’animation du duo comique Sèxe Illégal qui officie depuis trois ans, Crabe se sera tout autant distingué dans la peau de l’orchestre-maison. Vêtu de leggings Nirvana, le duo québécois se démena comme jamais en proposant des interprétations fascinantes des compositions originales des gagnants de la soirée. À vrai dire, il aura été surprenant d’entendre du Helena Deland (EP Folk de l’année), Maude Audet (Album Folk de l’année) ou Milk & Bone (Artiste de l’année) en version rock, sous une pluie de popcorn que lançait à tout va le batteur. Car oui, c’est peut-être ça le GAMIQ : beaucoup d’absurdité pour fêter cette musique qui sort des sentiers battus. Et ce soir-là, pas de Mario Pelchat pour chialer mais seulement son portrait devenu boulettes de papier. « Merci ! Grâce à vous, Maurio n’aura jamais été aussi froissé », résonne encore ces mots de la bouche des humoristes comme assurément l’une des meilleures blague de la soirée!

Photo de Flamme

 

Le palmarès complet

 

Choix du public: Fouki

Prix hommage: Grimskunk

Artiste de l’année: Milk & Bone

Révélation de l’année: Les Louanges

Chanson de l’année: Vintage à l’os – Seba & Horg

Album Rap/Hip hop de l’année: Eman x Vlooper – La Joie

EP Rap/Hip hop de l’année: Marie-Gold – Goal : Une mélodie

Album Rock de l’année: Keith Kouna – Bonsoir shérif

EP Rock de l’année: Fuudge – Man!

Album Indie Rock de l’année: Mon Doux Saigneur – Mon Doux Saigneur

EP Indie Rock de l’année: Duu – Contre-Cycles

Album ou EP Post-Rock/Post-Punk de l’année: Victime – La femme-taupe

Album Pop de l’année: Lydia Képinski – Premier juin

EP Pop de l’année: Rosie Valland – Synchro 

Album Folk de l’année: Maude Audet – Comme une odeur de déclin

EP Folk de l’année: Helena Deland – Altogether Unaccompanied Vol. I & II

Album Electro de l’année: Ouri – Ouri / Mind Bath

EP Electro de l’année: Apashe – Requiem

Album ou EP Punk de l’année: Oktoplut – Démon Normal

Album ou EP Metal de l’année: Get The Shot – Infinite Punishment

Album ou EP Musique du monde de l’année: Papagroove – The Hunt

Album ou EP Jazz de l’année: Hugo Blouin – Charbonneau ou les valeurs à’ bonne place, vol. 1

Album ou EP Expérimental de l’année: Martin Lizotte – Ubiquité 

Illustration d’album de l’année: Poni – Album complet  

Vidéoclip de l’année: WD-40 – La Fôret   

Spectacle de l’année: Grimskunk    

Salle de spectacles de l’année: Quai des Brumes – Montréal

Festival de l’année: La noce – Saguenay

Média numérique de l’année: Ecoutedonc.ca

Radio de l’année: CISM

Événements à venir

Vos commentaires