Red Hot Chili Peppers
Critique Publié le

Osheaga 2016 – Jour 1 | Un bon début avec Red Hot Chili Peppers, Half Moon Run et Jack Garratt

Frénésie, excitation, stress, euphorie, bref, on est passé par toutes les gammes d’émotions avant d’arriver à notre première journée d’Osheaga 2016 vendredi. La journée nous souriait et une panoplie d’artistes n’attendaient que de se produire devant des foules hétéroclites, mais prêtes à tout pour vivre la fin de semaine de leur vie. Armé d’un calepin et d’un crayon, le marathon des spectacles pouvait commencer!

* Photos par Carmen Rachiteanu et Laurie-Anne Benoit.


Jack Garratt

Premier arrêt, Jack Garratt. Le jeune Anglais en menait large malgré sa seule présence sur scène. Entouré de sa batterie, son clavier et son ordinateur, il manoeuvrait le tout avec brio, réussissant à donner une expérience surprenante et dynamique malgré son confinement derrière ses machines. Multi-instrumentiste, il empoignait parfois la guitare, pianotait ici et là et maniait ses baguettes de mains de maître. Une performance unique qu’il ne fallait surtout pas manquer!

Photo par Carmen Rachiteanu.

Photo par Carmen Rachiteanu

Goldlink

Deuxième artiste sur notre liste, Goldlink. N’ayant pas pu jouer au festival Wayhome la fin de semaine dernière pour cause de problèmes de logistique, on avait une petite peur qu’il ne se présenterait pas davantage à Osheaga, mais le rappeur américain était bien là.

Cependant, malgré son talent de rappeur, le spectacle était un peu décousu avec des pièces sortant du registre de l’artiste. On a même eu droit à une partie de la pièce Smells Like Teen Spirit de Nirvana. C’est tout dire…!

 

Oh Wonder

De retour à la scène de la vallée, le duo anglais Oh Wonder commençait leur prestation sous la fusion agréable de la voix de Josephine Vander Gucht et d’Anthony West. Elle au piano, lui à la guitare, leur son respectif se mariait à merveille et donnait parfois des frissons. On a eu le coup de coeur pour Josephine Vander Gucht avec son ensemble deux pièces assorties, sa béatitude, son charme et sa tentative réussie d’introduire le groupe en français. Chapeau!

Osheaga - 29 Juillet 2016_-19

Wolf Parade

Petite pause avant de retourner se poster devant la scène verte pour apprécier la musique et l’énergie de Wolf Parade. Malgré une température clémente, les membres du groupe arboraient pratiquement tous un coeur de sueur dans le dos, signe qu’ils se donnaient à fond sur scène pour plaire à leur public. La prestation fut sans faille, mais pas pour autant mémorable.

 

The Wombats

The Wombats redonna de l’énergie au public en enchaînant leurs pièces entraînantes et estivales. Le public avait les mains dans les airs, sautillait et chantait même par moment. Le groupe encourageait la foule à participer même si elle était gagnée d’avance et réussit à offrir une performance plus qu’agréable. Le ton était au point et concordait parfaitement à l’ambiance festive déjà en place.

The Wombats - Crédit Laurie-Anne Benoît

Photo par Laurie-Anne Benoît

Bloc Party

Osheaga - Bloc Party - 29 Juillet 2016_-3

Photo par Carmen Rachiteanu

Pour le dernier aller-retour entre la scène de la vallée et la scène verte, on a pu assister à la prestation de Bloc Party. Le quatuor a bien livré la marchandise, mais on sentait parfois un manque de chimie ou de chaleur venant de certains membres du groupe. Ce fut donc une performance un peu froide, malgré la voix chaude du chanteur Kele Okereke.

 

Half Moon Run

Après avoir passé l’après-midi de l’autre côté du pont, il était temps d’aller se frotter aux scènes principales pour assister aux derniers concerts de la journée. Half Moon Run était dans notre mire et on a eu un aperçu de la performance de Cypress Hill en attendant les Montréalais sur scène. Cypress Hill ayant terminé sous les applaudissements de la foule, ce fut au tour d’Half Moon Run de connaître les mêmes honneurs.

CypressHill-osheaga-montreal-2016-2

Photo par Laurie-Anne Benoît

Les chouchous montréalais semblaient en pleine forme et donnèrent une performance digne de leurs talents. Passant de pièces plus douces et intimes à d’autres plus rock ou aux accents country/folk, le groupe s’est bien débrouillé pour satisfaire l’immense foule qui se dessinait devant eux. Le plaisir se lisait sur leur visage et le tout se termina en beauté sous les chants réunis du public sur Full Circle.

Photo par Carmen Rachiteanu.

Photo par Carmen Rachiteanu

The Lumineers

Le flambeau fut ensuite passé à The Lumineers. Le chanteur et guitariste Wesley Schultz assurait la majorité du spectacle, supporté par les autres membres du groupe qui se faisaient plus discrets. Le spectacle fut agréable et ils réussirent à faire chanter non seulement leur public, mais également celui qui s’agglutinait du côté de la scène de la rivière pour leur dernier morceau.

The Lumineers - Crédit Laurie-Anne Benoît

Photo par Laurie-Anne Benoît

Red Hot Chili Peppers

Un solo de saxophone se fait entendre sur la scène de la rivière. Le public est compacté et n’attend plus que le groupe le plus attendu de la soirée, les Red Hot Chili Peppers. Après avoir fait la tournée des festivals canadiens cet été, c’était au tour d’Osheaga d’accueillir le groupe iconique qui a marqué l’adolescence de plusieurs d’entre nous. On ne fut pas déçu! Le groupe a commencé en force avec un segment instrumental déchaîné qui s’est transformé en Can’t Stop sous les chants enthousiastes de la foule, joignant celui d’Anthony Kiedis.

Leur prestation fut dynamique et Flea présentait toujours son énergie et folie habituelle en se promenant d’un bout à l’autre de la scène. Le groupe enchaîna les pièces et prit soin de créer un bon mélange entre les morceaux plus connus et les pièces plus récentes.

Les nostalgiques furent donc comblés avec Dani California, Scar Tissue, Otherside, Californication, Under The Bridge, By The Way et Give It Away en rappel. La performance fut souvent entrecoupée de moments plus instrumentaux où les membres du groupe ont pu confirmer leur savoir-faire et montré qu’il n’avait rien perdu de leur fougue d’antan.

Photo par Carmen Rachiteanu.

Photo par Carmen Rachiteanu

La fête continue samedi et dimanche avec des têtes d’affiches tout aussi impressionnantes avec Lana Del Rey et Radiohead, mais également des artistes d’ici tels que Coeur de Pirate, Foreign Diplomats, Kaytranada, Koriass et les Dead Obies.

Événements à venir

Vos commentaires