Rétrospective de l'année
Critique Publié le

Rétrospective 2017 | Top 10 des meilleurs albums locaux de l’année !

C’est presque le temps de se remplir les narines de l’odeur de tourtière du nouvel An et de se faire engourdir les oreilles de cuillères à bois jouées par son petit cousin au réveillon familial. Si jamais ça devenait à un tel point insupportable, il suffit de se glisser discrètement un écouteur à l’oreille et écouter les dix meilleurs albums locaux de l’année selon l’équipe de rédaction de Sors-tu.ca !  Passons au Top 5 !

5. Queens of the Breakers de The Barr Brothers

Queens of the Breakers nous arrive comme une révélation cette année. On connait très bien le trio depuis plusieurs parutions déjà, mais ce troisième album complet nous fait découvrir une version plus profonde, plus travaillée, plus recherchée au son et au groupe. C’est dans une symbiose musicale parfaite qu’on y entend des jeux de style réussis, des textes soignés, et, dans son ensemble, du jamais entendu. Se renouveler au troisième album, ce n’est pas rien, mais c’est en plein dans le mille pour The Barr Brothers.

4. The Beautiful de Laura Sauvage

Avec son ambiance rétro, son aplomb renversant et ses mélodies accrocheuses, Laura Sauvage prouve encore toute la fougue de son projet solo (elle qui forme un tiers des Hay Babies sous son vrai nom, Vivianne Roy) avec son deuxième album The Beautiful. Elle ose y explorer des sons plus dream pop et même s’en prendre à Donald Trump sur la conclusion de l’album Song for DJT. Une disquette parfaite pour la découvrir, qu’on aime ou pas les Hay Babies — c’est effectivement assez différent de l’approche du groupe — à l’instar de son premier Extraordinormal, paru l’an dernier.

* N.D.L.R. : Cet album n’est pas réellement disponible en format disquette. Faut pas charrier quand même.

3. Everything Now de Arcade Fire

Arcade Fire, c’est du local qui s’est exporté à l’international et qui nous rend fiers, ce n’est donc pas pour rien que leur plus récent projet Everything Now se retrouve si haut dans notre liste. La formation montréalais n’arrive que très rarement à nous décevoir, mais il faut avouer qu’on a tous été surpris de la tournure pop disco qu’a pris Arcade Fire sur l’album. C’est en explorant l’album plus en profondeur qu’on y a trouvé plus que des vers d’oreille, mais bien un travail minutieux à la hauteur du groupe.

Au pire, si vous n’aimez pas certaines chansons — Infinite Content, anyone ? — sachez qu’on vit à l’époque du streaming, alors retirez-les de la playlist, bout de bonyenne. Tout ça pour dire qu’un album qui contient des chansons comme Everything Now, Put Your Money On Me, Electric Blue, Creature Comfort, We Don’t Deserve Love et Signs of Life mérite d’être souligné. Sans compter que leur excellent show au Centre Bell en septembre donnait une nouvelle valeur à plusieurs des titres de l’album.

Alors on l’assume : Arcade Fire a lancé le 3e meilleur album d’ici, à notre avis. Deal with it.

2. Le Silence des troupeaux de Philippe Brach

Alors qu’on croyait à la déchéance de Philippe Brach dans le commercial avec le faux morceaux Troupeaux, l’auteur-compositeur-interprète nous rassure avec son troisième album Le Silence des troupeaux, son plus complexe à date. Bien qu’on ne s’éloigne pas trop du folk qu’on lui connait, Philippe Brach s’est permis d’explorer plus de styles et d’exploiter plus d’instruments. Le résultat est réussi, mais nécessite plusieurs écoutes pour bien saisir toutes les nuances qui lui sont rattachées. Et c’est un peu pourquoi on l’aime: un album qui se révèle différent à chaque écoute.

Autre chose digne de mention : la pochette. Format hors-norme, portrait freakant (signé Le Petit Russe, très important de lui en donner le crédit), joli livret biblique et cartes d’animaux (!), Philippe Brach n’a pas lésiné sur le packaging, ce qui est tout à fait recommandable si on veut encore vendre des albums en 2017. Bravo.

Mais LE MEILLEUR ALBUM, c’est lequel, Sors-tu ?  Dis-moi !

Événements à venir

Vos commentaires